Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

L’Année 2011 au féminin (1re partie)

Janvier

Kim Clijsters s’affirme comme la meilleure joueuse du monde en l’absence de Serena Williams et même si la première place mondiale est toujours occupée par Caroline Wozniacki. La Belge (n°3) est certes surprise par Li Na (n°8) en finale à Sydney, les deux joueuses ayant respectivement battu Alisa Kleybanova et la qualifiée Bojana Jovanovski en demi. Mais elle prend sa revanche sur la Chinoise lors du premier Grand-Chelem de la saison, à Melbourne. Kim (n°3) ne pratique  pas son meilleur tennis tout au long du tournoi mais arrive toujours à élever son niveau lorsqu’elle en a besoin, comme lors de la finale ou Li (n°9) remporte le premier set. Auparavant, la belle-sœur de Jelle Van Damme s’est débarrassée d’Agnieszka Radwanska (n°12) en quart et de Vera Zvonareva (n°2) en demi. La Chinoise, première joueuse de son pays à atteindre une finale en Grand-Chelem, réalise un parcours remarquable et s’offre les scalps de Victoria Azarenka (n°8), d’Andrea Petkovic (n°30) et de Caroline Wozniacki (n°1). La première joueuse mondiale a pourtant bénéficié d’une balle de match mais n’a pu conclure la rencontre.
Deux joueuses inattendues atteignent les quarts de finale. La jeune Tchèque Petra Kvitova (n°25) ruine les espoirs locaux en dominant Samantha Stosur (n°5) au troisième tour. L’Allemande Petkovic profite de l’abandon de Venus Williams (n°4) en tout début de partie puis domine Maria Sharapova (n°14) en huitième. Mais le match le plus fou est celui qui oppose Francesca Schiavone (n°6) à Svetlana Kuznetsova (n°23) en huitième de finale. L’Italienne s’y impose  finalement 16/14 au troisième set non sans avoir sauvé 6 balles de match. La rencontre dure 4 heures et 44 minutes (dont plus de trois heures pour le seul dernier set) ce qui est un record en Grand-Chelem.
Les sentiments du public belge après ce tournoi sont plutôt contrastés. A la joie de Kim Clijsters, victorieuse de son premier Grand-Chelem autre que l’US Open, s’oppose le désespoir de Justine Hénin (n°11). Quelques jours après sa défaite face à Kuznetsova au troisième tour, elle annonce qu’elle doit à nouveau mettre un terme à sa carrière en raison de sa blessure au coude, impossible à guérir. Yanina Wickmayer (n°21) démarre plutôt mal la saison par une défaite au deuxième tour contre Anastasija Sevastova. Kirsten Flipkens offre une bonne résistance à Anastasia Pavlyuchenkova (n°16) au premier tour.

Février

Toujours sans les sœurs Williams, les Etats-Unis ne font pas le poids face à la Belgique lors du premier tour du Groupe Mondial de Fed Cup. Yanina Wickmayer et Kim Clijsters remportent les quatre simples même si cette dernière lâche un set face à Bethanie Mattek-Sands le dimanche. La France passe à deux doigts de l’exploit à Moscou. Mené deux victoires à zéro dimanche matin, le rusé capitaine russe Shamil Tarpishev décide d’écarter une bien faible Maria Sharapova. Sa remplaçante, Anastasia Pavlyuchenkova, remporte son simple et conclut en double avec Svetlana Kuznetsova. La rencontre entre les anciennes soeurs ennemies slovaques et tchèques tourne rapidement à l’avantage de ces dernières. Petra Kvitova y confirme son excellente forme. Enfin, l’Australie s’incline face au double tenant du titre italien. Sam Stosur perd ses deux matchs en trois sets très serrés face à Francesca Schiavone et Flavia Pennetta.
Sur la lancée de son début de saison tonitruant, Petra Kvitova (n°4) s’impose à Paris au détriment de Kim Clijters (n°1) qui en profite toutefois pour reprendre la première place mondiale. Kim domine Kaia Kanepi (n°3) en demi alors que Kvitova s’y défait de Bethanie Mattek-Sands.
Le nouveau règne de la Belge ne dure toutefois qu’une semaine puisque Caroline Wozniacki (n°1) reprend son trône en s’imposant à Dubaï face à Svetlana Kuznetsova. La Danoise n’a pas perdu un set même si elle n’en fut pas loin lors de son entrée en lice. Anna Chakvetadze menait en effet 5/3 dans leur deuxième manche avant de s’effondrer, victime d’un malaise. Wozniacki domine ensuite Shahar Peer (n°9) et Jelena Jankovic (n°6). Kuznetsova est fort accrochée par Tsvetana Pironkova ainsi que lors de sa revanche du match marathon de Melbourne contre Francesca Schiavone (n°3). Elle prend plus facilement la mesure d'Agnieszka Radwanska (n°8) en quart et de Flavia Pennetta (n°11) en demi. Vera Zvonareva (n°2) s’incline face à Alisa Kleybanova (n°15) en huitième.
La finaliste de Wimbledon et de l’US Open 2010 se reprend à Doha où elle conquiert le titre en battant successivement Jelena Jankovic (n°5) et Caroline Wozniacki (n°1). Cette dernière s’était débarrassée de Marion Bartoli en demi.

Mars

La Française fait à nouveau parler d’elle à Indian Wells où elle profite pleinement de l’abandon en huitième de Kim Clijsters (n°2) alors que la Belge menait un set à zéro. Elle domine ensuite Ana Ivanovic (n°19) et Yanina Wickmayer (n°23) et pousse Caroline Wozniacki (n°1) au troisième set en finale. La Danoise connaît un parcours plus tranquille, malgré un set perdu en huitième face à Alisa Kleybanova (n°22). Elle profite aussi d’un abandon en quart lorsque Victoria Azarenka (n°8) jette l’éponge. Yanina Wickmayer réalise le deuxième plus beau tournoi de sa carrière (après son fameux US Open 2009). Elle domine successivement Kaia Kanepi (n°14), Dominika Cibulkova (n°25 et tombeuse de Vera Zvonareva, n°3) et Shahar Peer (n°10). La finaliste de l’Open d’Australie, Li Na (n°7) est sortie d’entrée par sa compatriote Shuai Peng.
Déjà gagnante du tournoi de Miami (l’officieux « cinquième Grand-Chelem ») il y a deux ans, Victoria Azarenka (n°8) s’y impose à nouveau en disposant facilement de Maria Sharapova (n°16) en finale. Bousculée en début de tournoi par Lucie Hradecka, Dominika Cibulkova (n°25) et Anastasia Pavlyuchenkova (n°17), elle trouve ensuite le bon rythme pour dominer Kim Clijsters (n°2) et Vera Zvonareva (n°3). De son côté, Maria Sharapova élimine facilement une bien faible Sam Stosur (n°4) en huitième avant de prendre la mesure d’Alexandra Dulgheru (n°26) et d’Andrea Petkovic (n°21). L’Allemande crée la surprise en huitième en venant à bout de Caroline Wozniacki (n°1) et élimine également Jelena Jankovic (n°6) en quart. Na Li (n°7), décidemment bien loin de son niveau australien, est battue d’entrée par la Suédoise Johanna Larsson. Après son bon parcours à Indian Wells, Yanina Wickmayer (n°23) déçoit un peu en perdant au deuxième tour contre Elena Vesnina.

Avril

Le circuit reste aux Etats-Unis mais passe à la terre-battue à l’occasion du tournoi de Charleston. Caroline Wozniacki (n°1) y prouve une nouvelle fois sa capacité à s’imposer dans les petits tournois « Premier » qui offrent beaucoup de points mais n’attirent pas toutes les meilleures. Elle domine successivement Jelena Jankovic (n°3) en demi et Elena Vesnina en finale. La Russe prend la mesure de Shuai Peng (n°11) en demi.
La République Tchèque se qualifie pour la finale de la Fed Cup pour la première fois de son histoire (bien que 5 titres ont été signés du temps de la Tchécoslovaquie). Petra Kvitova est l’héroïne de la demi-finale face à la Belgique après ses deux victoires en simple dont une au forceps face à Yanina Wickmayer. Kirsten Flipkens ramene pourtant les deux équipes à égalité en survolant son match face à Barbora Zahlavova Strycova mais le double tchèque est ensuite largement supérieur à la paire belge. Dans l’autre demi-finale, le suspens est de courte durée. En l’absence de Francesca Schiavone et de Flavia Pennetta, les doubles tenantes du titre italiennes ne font pas le poids face à l’armada russe et s’incline 5/0. En barrage, la Slovaquie et la Serbie vont au bout de leurs efforts mais c’est cette dernière qui s’impose 9/7 au troisième set du double. L’Ukraine sort l’Australie (sans Sam Stosur) alors que les Etats-Unis et la France, les deux derniers pays à avoir toujours fait partie de l’élite, descendent pour la première fois à l’échelon inférieur après leurs défaites respectivement face à l’Allemagne et l’Espagne.
A Stuttgart, le public s’enflamme pour le superbe parcours de Julia Goerges. Non tête de série, l’Allemande s’impose en dominant Samantha Stosur (n°5) et Caroline Wozniacki (n°1). La Danoise se débarrasse d’Agnieszka Radwanska en demi.

Mai

Le troisième grand « Premier » de la saison après Indian Wells et Miami et avant Pékin confirme l’ascension fulgurante de Petra Kvitova (n°16). Sur une surface où elle n’est pas toujours à l’aise, elle domine successivement Vera Zvonareva (n°2), Dominika Cibulkova, Na Li (n°6) et Victoria Azarenka (n°4). Seule Cibulkova parvient à lui prendre un set et la pousse même jusqu’à 7/5 au troisième. Azarenka, de son côté, prend la mesure de Lucie Safarova et de Julia Goerges. L’Allemande, qui confirme son titre à Stuttgart, sort Caroline Wozniacki (n°1) au troisième tour. Francesca Schiavone (n°3), reine de la terre-battue à Roland-Garros 11 mois plus tôt, est loin de sa forme et s’incline au même stade face à Bettanie Mattek-Sands.
A Rome, Maria Sharapova (n°7) refait parler d’elle en remportant le deuxième titre sur terre de sa carrière (le premier de ce niveau). Elle bénéficie de l’abandon de Victoria Azarenka (n°3) en quart avant de battre Caroline Wozniacki (n°1) en demi et Samantha Stosur (n°6) en finale. L’Australienne prend la mesure de Francesca Schiavone (n°2) et de Li Na (n°4). La Hongroise Greta Arn se hisse en quart de finale après deux matchs marathons face à Svetlana Kuznetsova (n°11) au premier tour et Elena Vesnina au troisième.
Lors du tout premier Brussels Open, Caroline Wozniacki tient son rang de tête de série. Elle souffre pourtant tant en demi face à Francesca Schiavone (n°3) qu’en finale face à la surprenante Shuai Peng (n°8), tombeuse de Vera Zvonareva (n°2) au tour précédant.
Déjà finaliste à l’Open d’Australie, Li Na (n°6) s’impose à Roland-Garros à la surprise générale et devient la première Chinoise à remporter un titre du Grand-Chelem en simple. Pas pointée parmi les favorites en début de tournoi, Li commence à faire parler d’elle à partir des huitièmes de finale où elle vient à bout en trois sets de la joueuse en forme du moment, Petra Kvitova (n°9). Elle domine ensuite plus facilement Victoria Azarenka (n°4), Maria Sharapova (n°7) et la tenante du titre Francesca Schiavone (n°5). L’Italienne, pas vraiment en réussite depuis le début de la saison, se fraye un chemin dans un tableau bien dégagé. Elle élimine Jelena Jankovic (n°10) en huitième, Anastasia Pavlyuchenkova (n°14) en quart et Marion Bartoli (n°11) en demi.
Le public français s’enthousiasme pour le parcours de sa joueuse. Assez poussive en début de tournoi, elle bénéficie de l’abandon de Gisela Dulko en huitième puis domine Svetlana Kuznetsova (n°13) en quart. L’Argentine s’était défaite de Samantha Stosur (n°8 et finaliste de l’édition 2010) au troisième tour. Le tournoi perd prématurément ses deux premières têtes de série. Caroline Wozniacki (n°1) est totalement dominée par Daniela Hantuchova (n°28) au troisième tour alors que Kim Clijsters (n°2) laisse échapper un match qu’elle ne pouvait pas perdre face à la Néerlandaise Arantxa Rus au deuxième. 
Les autres joueuses belges ne sont pas plus à la fête. Yanina Wickmayer (n°21) franchi tout de même deux tours mais est impuissante face à Agnieszka Radwanska (n°12). Kirsten Flipkens est inexistante face à Lucie Safarova.