Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours


Les favoris pour Melbourne

 

Roger Federer et Kim Clijsters seront les grands favoris de l'Open d'Australie qui débute ce lundi. Si le Suisse a retrouvé son meilleur tennis malgré la concurrence très relevée, c'est plutôt la méforme de ses adversaires qui offre ce statut à la n°1 belge.

Vainqueur du denier tournoi de l'année 2010 au Masters (au détriment de son grand rival Nadal) et du premier tournoi de 2011 à Doha, Roger Federer est de nouveau le maître du circuit depuis quelques mois. Il a surtout retrouvé la confiance et la décontraction sur le terrain qui l'avaient un peu quitté depuis 2008. La preuve principale en est ses fameux coups entre les jambes qu'il nous sort de plus en plus fréquemment et pas plus tard que la semaine passée à Doha (voir la vidéo). Ce retour en forme fait de lui le principal favori à sa propre succession à Melbourne.

Et pourtant, Rafael Nadal n'a pas dit son dernier mot. Après son titre à l'US Open qui l'a fait entrer dans la légende (il est le 7e joueur de l'histoire à avoir remporté les quatre Grand-Chelems), l'Espagnol a connu une fin de saison en demi-teinte. Et le début de 2011 n'a pas dû le rassurer avec une défaite en demi-finale à Doha après avoir déjà peiné durant les premiers tours. Il a souffert, depuis septembre, de divers petits pépins physiques et l'on sait combien son jeu peut perdre en qualité s'il n'est pas à 100%. Mais, même diminué, le Majorquin est un battant et ne lâchera aucun match, surtout pas une finale. Ses adversaires vont devoir en baver pour le sortir du tournoi.

Les outsiders

Parmi eux, on pense évidemment à Novak Djokovic (le lauréat de 2008), à Andy Murray (finaliste il y a douze mois) et également de plus en plus à Robin Soderling qui a pris une autre dimension depuis sa vicoire à Bercy en novembre, confirmée par un nouveau succèe à Brisbane la semaine dernière. Le Suédois et le Britannique devraient d'ailleurs s'affronter en quart de finale pour avoir le droit de défier Nadal en demi. Un match qui s'annonce déjà explosif.

D'autres joueurs pourraient venir se mêler au combat mais sans avoir réellement de chance d'aller au bout. Nikolay Davydenko, tombeur de Nadal à Doha, semble revenir à son meilleur niveau après une année de galères. On suivra aussi les prestations de David Ferrer, David Nalbandian, Jo-Wilfried Tsonga ou Stanislas Wawrinka qui ont déjà démontré qu'ils étaient en forme en ce début d'année. L'incertitude est plus grande chez Andy Roddick et Tomas Berdych, en perte de vitesse fin 2010 mais qui voudront réaliser un bon résultat pour sortir la tête de l'eau.

Du côté du tennis australien, le marasme se poursuit. On a pris l'habitude ces dernières années de voir flotter plus de drapeaux suédois ou des pays balkaniques, que ceux du pays hôte dans les allées de Melbourne Park. La cuvée 2011 risque d'être encore pire vu que Lleyton Hewitt, le seul joueur qui peut décemment espérer réaliser un résultat, sera opposé d'entrée à David Nalbandian. Cinq autres Australiens ont également été versés dans le tableau, tous par l'entremise d'une wild-card. Une misère pour un pays qui a produit autant de grands champions.

Kim seule en forme

Après sa fin de saison tonitruante, Kim Clijsters semble en mesure d'asseoir sa domination sur le circuit mondial en ce début d'année. Elle a certes perdu en finale à Sydney cette semaine mais ce n'est pas ça qui va la déconcentrer de son objectif : remporter des Grand-Chelems ailleurs qu'à New York. Son avance sur ses principales rivales du circuit est telle que la victoire en Australie, son autre pays d'adoption, n'a sans doute jamais paru aussi proche.

Car Caroline Wozniacki et Vera Zvonareva, les deux joueuses qui la précèdent au classement ont manqué leur début de saison en connaissant, toutes les deux, la défaite dès leur entrée en lice à Sydney. Toutes les deux ont réussi une fin de saison 2010 incroyable mais, déjà à l'époque, Kim les dominait presque à chacune de leurs confrontations. Même si elle a également perdu tôt à Sydney, Samantha Stosur pourrait profiter de cette indécision au sommet de la WTA pour raffler la mise devant son public. Quant à Na Li, la surprenante gagnante de Sydney, elle participera pour la première fois à un Grand Chelem en qualité d'outsider pour le titre. D'autant qu'elle avait déjà atteint les demi-finales l'an dernier.

La grande inconnue sera le niveau de jeu de Venus Williams et de Justine Henin. La première n'a plus disputé un match depuis l'US Open et sa participation n'est même pas encore garantie. Il y a en tout cas peu de chance de la voir atteindre son meilleur niveau. La seconde n'a plus joué un match officiel depuis Wimbledon mais son retour au tournoi exhibition de la Hopman Cup a été plutôt rassurant. Il sera également intéressant de suivre le parcours de certaines jeunes comme Azarenka, Cibulkova, Kleybanova ou Kvitova qui pourraient créer quelques surprises dans ce tableau.
 
Yanina, l'autre chance belge

Yanina Wickmayer fait également partie de cette génération montante. Sa finale à Auckland la semaine dernière l'a certainement rassurée quant à sa capacité à encore rivaliser avec les meilleures. Un huitième de finale face à Caroline Wozniacki pourrait se profiler si elle vient à bout auparavant de Marion Bartoli. On attendra évidemment beaucoup moins de Kirsten Flipkens, en convalescence, et qui sera déjà bien contente si elle franchit le premier tour.

Reste le cas Xavier Malisse. Meilleur belge du circuit ATP en 2010, il a démarré la saison sur les chapeaux de roue avec une finale à Chennai. Il a ensuite été surpris d'entrée à Auckland mais ça ne devrait pas entamer ses ambitions pour Melbourne. La perspective d'y rencontrer Roger Federer au troisième tour doit en tout cas l'encourager à franchir les deux premiers.