Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

L’Année 2010 au féminin (1re partie)

Janvier

Serena Williams remporte son premier Open d’Australie une année paire (après ses victoires en 2003, 2005, 2007 et 2009). La première joueuse mondiale, vainqueur également en double avec sa sœur comme en 2009, réalise un parcours très tranquille durant les quatre premiers tours. Elle connaît par contre une grosse frayeur en quart de finale quand Viktoria Azarenka mène 6/4-4/0 avant de s’effondrer. Serena doit encore s’employer pour venir à bout de Na Li en deux tie-breaks en demi et de Justine Hénin en trois sets en finale.
Le tournoi est marqué par le retour à la compétition de la Rochefortoise après presque deux ans d’absence. Déjà finaliste à Brisbane, la Belge démontre qu’elle n’a rien perdu de son talent, ni de son « fighting spirit » en prenant la mesure de Dementieva (n°5 et gagnante à Sydney) au deuxième tour puis d’une Yanina Wickmayer survoltée en huitième. Cette dernière a été contrainte de passer par les qualifications en raison de la levée trop tardive de sa suspension (suite aux problèmes de « whereabouts »).
La surprise vient de la présence en demi-finale de deux joueuses chinoises. Outre Li, tombeuse de Wozniachi (n°4) et Venus Williams (n°6), Jie Zheng réussit également cette performance. Elle profite d’un tableau dégagé par les contre-performances de Dinara Safina (n°2, qui abandonne en huitième face à Kirilenko) et de Jelena Jankovic (n°8). Kim Clijsters, gagnante du dernier US Open et donnée favorite après sa victoire à Brisbane, passe complètement à côté de son troisième tour contre Petrova où elle ne prend qu’un jeu.

Février

Le match le plus serré du premier tour de la Fed Cup oppose la Serbie à la Russie. Ana Ivanovic condamne ses couleurs en passant complètement à côté de son week-end durant lequel elle ne prend pas un set. Mais Jelena Jankovic ramène tout de même les équipes à égalité en battant, en trois sets, Alisa Kleybanova et Svetlana Kuznetsova. Les quatre même joueuses disputent le double et les Russes s’y imposent sans difficulté. La rencontre entre l’Allemagne et  la République tchèque est aussi conclue en double par cette dernière malgré une belle résistance d’Ana-Lena Groenefeld qui gagne ses deux simples. Les Américaines, sans les sœurs Williams et les Italiennes s’imposent 4/1 en déplacement en France et en Ukraine.
A Paris, Elena Dementieva remporte déjà son deuxième tournoi de la saison face à Lucie Safarova. A Dubai, elle doit par contre abandonner au deuxième tour contre Daniela Hantuchova. C’est Venus Williams (n°3) qui s’y impose en battant en finale une autre joueuse en forme, Viktoria Azarenka (n°4). La presse s’enflamme pour le parcours de Shahar Peer. Un an plus tôt, les autorités des Emirats l’avaient contrainte au forfait  en décidant de ne pas lui accorder de passeport. L’Israélienne, toujours entourée de gardes du corps, se hisse cette fois en demi-finale après une victoire sur Yanina Wickmayer au premier tour et sur Caroline Wozniacki (n°1) au troisième.

Mars

Après un début de saison plutôt manqué, Jelena Jankovic (n°6) se reprend et s’impose à Indian Wells. La Serbe se défait de deux stars montantes (Peer et Kleybanova) avant de conclure face à Samantha Stosur (n°8) et Caroline Wozniacki (n°2) en finale. Seule Sara Errani, au deuxième tour, lui prend un set.  L’Italienne obtient même trois balles de 5/2 au troisième set mais en vain. Egalement en panne de résultat depuis janvier, Caroline Wozniacki tient son rang face à Petrova, Zheng ou Radwanska (n°5).
En l’absence de Serena Williams, c’est Svetlana Kuznetsova qui porte le dossard de tête de série n°1 mais elle est éliminée d’entrée par Carla Suarez Navarro. Kim Clijsters perd au tie-break du dernier set face à Alisa Kleybanova au troisième tour.
Kim retrouve tout son tennis à Miami où elle glane son deuxième titre de la saison (il s’agit aussi de sa seconde victoire dans le grand tournoi floridien). Son parcours est relativement calme jusqu’en demi où elle retrouve Justine Hénin qu’elle bat au tie-break du dernier set comme à Brisbane. En finale elle ne laisse pas l’ombre d’une chance à Venus Williams (n°3) qui ne peut prendre que trois jeux. La gagnante de Dubai avait déjà été sérieusement accrochée en huitième par Daniela Hantuchova.
Justine Hénin bat successivement Vera Zvonareva (n°11) et Caroline Wozniacki (n°2) pour atteindre les demi-finales. Yanina Wickmayer signe un joli quart de finale avant d’être battue par Marion Bartoli (n°13).

Avril

Déjà demi-finaliste à Indian Wells et battue en quart à Miami (chaque fois par les futures gagnantes), Samantha Stosur (n°4) s’empare du tournoi de Charleston. Elle ne perd qu’un set durant son parcours, au troisième tour contre Vera Douchevina. En finale, elle ne laisse que trois jeux à une autre Vera, Zvonareva (n°7). Cette dernière avait bénéficié au tour précédent de l’abandon de Caroline Wozniacki (n°1).
Les Etats-Unis créent la surprise en demi-finale de la Fed Cup en dominant la Russie emmenée par Elena Dementieva. Celle-ci remporte bien ses deux simples mais ses acolytes, Alla Kudryavtseva et Ekaterina Makarova, qui disputent leur premier simple dans la compétition, se font battre respectivement par Melanie Oudin et Bethanie Mattek-Sands. Cette dernière apporte ensuite le point de la victoire en double avec Liezel Huber. La finale sera un remake de celle de 2009 entre les Etats-Unis et l’Italie. Pennetta, Schiavone et Errani n’ont fait qu’une bouchée des Tchèques.
Justine Hénin remporte, à Stuttgart, le premier titre de sa seconde carrière. Cette victoire, elle l’acquiert dans la douleur. Après une victoire sur Yanina Wickmayer (n°8) au deuxième tour, Justine s’en sort de justesse face à Jelena Jankovic (n°4) en quart. Elle bat plus facilement Shahar Peer en demi et perd encore un set en finale contre Samantha Stosur (n°7), décidemment très à son aise  sur terre-battue.

Mai

La forme des joueuses du Top ne se confirme pas en mai puisque les deux  principaux tournois sur terre-battue européenne vont accoucher d’énormes surprises.
A Rome tout d’abord, c’est Maria Jose Martinez Sanchez qui s’impose. Avec son jeu atypique, fait de nombreuses amorties et montées à la volée, l’Espagnole  se défait de Francesca Schiavone, Caroline Wozniacki (n°2), Ana Ivanovic et Jelena Jankovic (n°7) à chaque fois en deux sets. Elle devient la première ibère à remporter un tournoi « Premier » (anciennement Tier I) depuis Conchita Martinez en 2000. Battue 7/6-7/5 en finale, Jankovic pensait sans doute avoir fait le plus dur en dominant successivement Venus et Serena Williams en quart et en demi (sauvant même une balle de match contre Serena). Elle est la septième joueuse à battre les deux sœurs dans le même tournoi après Sanchez, Graf, Hingis, Clijsters (qui a réussit cet exploit deux fois), Davenport et Hénin.
A Madrid, c’est la Française Aravane Rezai qui surprend tout le monde. Sortie victorieuse « à l’arrachée » d’un match face à une Justine Hénin diminuée au premier tour, Rezai se défait également de Jelena Jankovic (n°7) en quart et de Venus Williams (n°4) en finale. En demi, elle bénéficie d’un petit coup de pouce avec l’abandon de Lucie Safarova. De son côté, Venus Williams domine Vera Zvonareva, Francesca Schiavone, Sam Stosur (n°8) et Shahar Peer.
Enfin, à Varsovie (Un « Premier » de deuxième catégorie), c’est à nouveau une joueuse non tête de série qui s’impose en la personne d’Alexandra Dulgheru. Elle bat les Chinoises Na Li (n°3) et Jie Zheng (n°5) en demi et en finale. La Roumaine n’est pourtant pas une inconnue du public polonais puisqu’elle était tenante du titre.

Juin

Si les tournois de préparation à Roland-Garros ont apporté leur lot de surprises, que dire du Grand-Chelem parisien lui-même ? C’est en effet Francesca Schiavone qui, quelques jours avant son trentième anniversaire, y remporte son premier titre du Grand-Chelem.
L’Italienne se hisse en quart de finale sans faire de bruit. Elle y bat facilement Caroline Wozniacki (n°3) puis bénéficie de l’abandon d’Elena Dementieva (n°5). En finale, face à Samantha Stosur (n°7), Schiavone délivre le match parfait, multiplie les montée au filet, prend constamment à la gorge son adversaire tétanisée par l’enjeu et s’impose 6/4-7/6.
Pourtant tout le monde donnait l’Australienne favorite. Auteur d’une très bonne préparation (vainqueur à Charleston et finaliste à Stuttgart), elle a dominé successivement trois numéros 1 mondiales (en activité ou pas) : Justine Hénin, Serena Williams (n°1, 8/6 au dernier set) et Jelena Jankovic (n°4). Mais la pression de sa première finale a raison d’elle dans la dernière étape.
Le tournoi n’a pas connu d’autres grosses surprises. La Kazakhe Yaroslava Shvedova sort Agnieska Radwanska (n°8) au deuxième tour et poursuit sa route jusqu’en quart. La tenante du titre, Svetlana Kuznetsova, très loin de sa forme optimale, est sortie au troisième tour par Maria Kirilenko qui s’incline ensuite face à la future gagnante.
Le circuit poursuit sa route sur les terrains en gazon où le tournoi d’Eastbourne  est également marqué par une grosse surprise : la victoire finale de la qualifiée Ekaterina Makarova. Elle domine successivement Flavia Pennetta (n°6), Nadia Petrova, Svetlana Kuznetsova, Samantha Stosur (n°3) et Viktoria Azarenka. Le tournoi perd cinq de ses huit têtes de série dès le premier tour dont Caroline Wozniacki (n°1) et Francesca Schiavone (n°2) encore sur son nuage après son exploit parisien.