Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours


Les favoris pour New York

 

Roger Federer partira favori de l'US Open après un été où il a retrouvé des couleurs. En l'absence de la numéro un mondiale, le tableau féminin est particulièrement ouvert.

Après deux échecs en quart de finale à Roland-Garros et Wimbledon, Roger Federer semblait sur la pente descendante. Mais comme souvent avec lui, il a rapidement retrouvé le moral pour s'imposer au Masters Series de Cincinnati, son premier titre depuis l'Open d'Australie en janvier. Il n'a d'ailleurs perdu qu'un seul match cet été puisqu'il a également atteint la finale du Masters Series de Toronto après des victoires sur Berdych (son bourreau de Londres) et Djokovic. Finaliste de la précédente édition et vainqueur de 2004 à 2008, il s'est toujours senti très à l'aise sur les courts de Flushing Meadows.

Le vainqueur de Toronto, Andy Murray, pourrait bien être son principal adversaire. L'Ecossais a déjà atteint deux finales en Grand-Chelem, à New York en 2008 et à Melbourne cette année. Les deux fois, il a dû s'avouer vaincu face à Federer. Mais son titre au Canada où il a battu les deux premiers mondiaux sans perdre un set va peut-être provoquer enfin chez lui le déclic nécessaire à une grande victoire. Rafael Nadal, numéro un mondial et vainqueur autoritaire des deux derniers Grands-Chelems, s'est fait très discret depuis le début de l'été. De plus, il n'a jamais été très à l'aise à l'US Open, le seul titre majeur qui manque à son palmarès. Il ne part donc pas avec les faveur du pronostic cette année mais avec son mental, tout est possible.

Toujours placé mais rarement gagnant, Novak Djokovic aura lui aussi beaucoup à prouver sur ce tournoi. Son seul titre du Grand-Chelem remonte déjà à l'Open d'Australie 2008. Robin Soderling et Tomas Berdych, finalistes respectivement à Paris et à Londres, tenteront de profiter de leur forme pour atteindre à nouveau le dernier carré.

Andy Roddick sera une nouvelle fois l'un des chouchous du public. Mais il ne portera cette fois plus tous les espoirs locaux sur ses seules épaules. John Isner (devenu star après son match homérique à Wimbledon), Mardy Fish (finaliste à Cincinnati) et Sam Querrey sont également têtes de série. A eux de démontrer qu'ils peuvent aussi briller en Grand-Chelems.

Enfin, David Nalbandian a fait un retour remarqué à la compétition. Absent depuis le mois d'avril, il a remporté le tournoi de Washington et s'est très bien comporté à Toronto et Cincinnati. Il tentera de faire oublier aux Argentins l'absence du tenant du titre Juan-Martin Del Potro, toujours blessé. Deux autres revenants, Marcos Baghdatis et Lleyton Hewitt, pourraient également créer quelques surprises.

Kim en favorite

La numéro un mondial, Serena Williams a officialisé son forfait la semaine dernière. Elle souffre toujours d'une blessure au pied droit qu'elle a contractée en marchant sur du verre brisé dans un restaurant munichois. Elle n'avait plus manqué un tournoi du Grand-Chelem depuis Wimbledon 2006.

En son absence, Caroline Wozniacki et Kim Clijsters, les deux finalistes de l'édition 2009, ont été nommées respectivement tête de série n°1 et n°2. Mais c'est la Belge qui part favorite à sa propre succession. Gagnante du plus gros tournoi de l'été, à Cincinnati, Kim a oublié sa déception de Wimbledon, même si elle a perdu une nouvelle fois face à Vera Zvonareva à Montréal. New York l'a toujours motivée et elle sera très certainement difficile à battre.

Wozniacki ne manque toutefois pas d'atouts puisqu'elle a remporté trois tournois en un mois à Copenhague, Montréal et New Haven. Mais il lui manque encore un grand titre pour être vraiment considérée comme une favorite en Grand-Chelem. Des grands titres, Venus Williams n'en manque pas. Mais son absence des courts depuis son quart de finale perdu à Wimbledon lui empêche d'endosser le rôle de favorite, malgré sa place de troisième tête de série.

C’est plutôt chez les russes qu'il faudra aller chercher les outsiders. Vera Zvonareva sera sans doute la plus dangereuse. La finaliste surprise de Wimbledon à confirmer en atteignant le même stade à Montréal et à New Haven. Après un début de saison catastrophique, Svetlana Kuznetsova a retrouvé le chemin du succès à San Diego et a aussi atteint les demis à Montréal. Finaliste à Stanford et Cincinnati, Maria Sharapova retrouve par moment le tennis de ses meilleures années.

Par contre, les anciennes numéro un mondiales Jelena Jankovic, Ana Ivanovic ou Dinara Safina sont toujours en perdition. Le même constat prévaut pour Francesca Schiavone et Samantha Stosur, les finalistes se Roland-Garros. Aucune des cinq ne viendra à New York avec l'ambition d'une victoire finale.

La pression sur Yanina

Derrière Kim et en l'absence de Justine Hénin, c'est Yanina Wickmayer qui sera notre plus grande chance. Elle aura toutefois à gérer une forte pression avec sa fameuse demi-finale de 2009 à défendre. Le tirage au sort l'a plutôt épargnée mais ses récents résultats n'incitent pas à la confiance. Kirsten Flipkens pourrait la rencontrer au troisième tour, si elle se débarrasse de Patty Schnyder au premier tour.

Chez les garçons, après son superbe été, Xavier Malisse aura à coeur de briller à nouveau en Grand-Chelem. Mais une légère blessure à la cheville et un tirage au sort difficile ne devraient pas l'aider. Pour Kristof Vliegen et Olivier Rochus, il s'agira avant tout de franchir le premier tour. Le reste sera du bonus.