Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

L’Année 2008 au masculin (1re partie)

Janvier

Déjà finaliste du dernier US Open, Novak Djokovic remporte, à 20 ans, son tout premier titre du Grand-Chelem à l’Open d’Australie. Le Serbe se montre très impressionnant en ne perdant pas le moindre set avant la finale malgré un parcours difficile qui le voit affronter Hewitt, Ferrer et surtout Roger Federer. Loin de son meilleur niveau, le tenant du titre suisse est déjà sérieusement accroché au deuxième tour contre un autre Serbe, Tipsarevic, et sombre complètement face à Djokovic. En finale, le n°3 mondial bat en quatre sets serrés Jo-Wilfried Tsonga, la surprise du tournoi. En état de grâce, le Français sort Murray, Gasquet, Youzhny et surtout Rafael Nadal. L’Espagnol, qui était arrivé en demi-finale sans perdre un set, est complètement écoeuré par le jeu offensif de son adversaire.
Au rayon des surprises, il faut également noter la place de quart de finaliste de Jarkko Nieminen et les parcours de Marin Cilic et de Philipp Kohlschreiber qui ont tous les deux atteint la deuxième semaine en battant respectivement Fernando Gonzalez (finaliste en 2007) et Andy Roddick Côté belge, seul Kristof Vliegen franchit un tour (contre Patience). Malisse, Darcis et Olivier Rochus sont tous battus d’entrée.

Février

Le premier tour du Groupe Mondial est fatal à la Belgique, dominée par la République Tchèque. Seul le double disputé par Kristof Vliegen et Olivier Rochus voit les Belges tenir tête à leurs hôtes Stepanek et Berdych. Vliegen et Steve Darcis n’ont jamais eu leur chance en simple face aux deux même joueurs. La rencontre la plus folle est venue de Serbie où la Russie s’est imposée non sans mal. Le récent vainqueur de l’Open d’Australie, Novak Djokovic, malade, a dû s’abstenir de jouer son premier match (ce qui a permis aux visiteurs de mener 2/0 vendredi soir) avant de remporter le double puis de mener deux sets à zéro contre Davydenko lors du quatrième match. Il fut toutefois contraint à abandonner et à laisser ainsi la victoire aux Russes. La Suède a failli se faire surprendre par Israël qui menait 2/1 après le double. L’Argentine, l’Espagne, la France et les Etats-Unis ont facilement confirmé leur statut de favori.
Dans les principaux tournois de ce mois de février, Michael Llodra a créé la surprise en s’imposant à Rotterdam, tournoi où aucune des huit têtes de série n’a atteint les quarts de finale. Steve Darcis a remporté son deuxième titre ATP à Memphis en battant en deux sets Robin Soderling (déjà finaliste à Rotterdam). Steve était pourtant passé très près de la défaite au premier tour contre Spadea. Ce succès est le dixième signé par un Belge depuis le début de l’ère Open. Enfin, Nicolas Almagro s’est imposé à Acapulco.

Mars

La méforme de Roger Federer se confirme. Il commence le mois par perdre au premier tour à Dubaï, tournoi qui lui réussit généralement bien puisqu’il n’y avait perdu qu’un match sur les cinq dernières éditions (et qui est cette fois remporté par Andy Roddick). Il est ensuite surpris en deux petits sets par Mardy Fish en demi-finale d’Indian Wells puis en trois sets en quart à Miami par Roddick.
Dans le désert californien, c’est Novak Djokovic qui conforte sa première place au classement Race après son succès à Melbourne. Il se balade dans le tableau et ne laisse même que cinq jeux à Rafael Nadal en demi-finale. En finale, il laisse échapper sa seule manche du tournoi face à l’inattendu Mardy Fish. Outre sa victoire sur Federer, l’Américain accroche également à son tableau de chasse les scalps de Davydenko, Hewitt et Nalbandian.
A Miami, Djokovic est surpris d’entrée par le jeune Sud-Africain Anderson. C’est tout profit pour Nikolay Davydenko qui surprend Rafael Nadal en deux petits sets en finale. Le Russe avait pourtant dû sauver une balle de match lors de son  premier tour face à Ernsts Gulbis. Andy Roddick, battu en demi-finale par le futur vainqueur, met donc un terme au parcours de Federer en quart de finale. Il n’avait plus battu le Suisse depuis près de cinq ans et avait encaissé onze défaites d’affilée face au numéro 1 mondial.

Avril

La Russie se qualifie pour les demi-finales de la Coupe Davis dans des circonstances similaires à son premier tour. Menant deux victoires à une après le double, le troisième point leur a été offert grâce à l’abandon de l’adversaire de Davydenko lors du quatrième match. En février, il s’agissait de Djokovic, malade. En quart de finale, c’est Berdych qui se tord la cheville et est contraint de jeter l’éponge. L’Argentine vient à bout de la Suède grâce à un super Nalbandian, l’Espagne domine l’Allemagne et les Etats-Unis ne se laissent pas surprendre par la France.
Le premier Masters Series sur terre-battue de la saison voit logiquement la victoire de Rafael Nadal qui bat Roger Federer en finale comme lors des deux précédentes éditions. Il s’agit pourtant du premier titre de l’année pour l’Espagnol qui n’avait plus attendu si longtemps pour fêter son premier succès de la saison depuis 2004. Federer avait, pour sa part, conquis son premier titre de 2008 la semaine précédente à Estoril. Lui avait toujours remporté au moins un titre en janvier ou en février chaque année depuis 2001 comprise. Les quatre premières têtes de série sont au rendez-vous des demi-finales sur le rocher monégasque. La seule surprise de la semaine vient de Sam Querrey qui atteint les quarts de finale au détriment de Carlos Moya et Richard Gasquet. L’Américain n’avait remporté qu’un seul match sur terre-battue depuis le début de sa carrière.

Mai

La domination de Rafael Nadal sur terre-battue se poursuit à Barcelone où il signe son quatrième titre consécutif, comme à Monte-Carlo. Elle connaît pourtant un brusque coup d’arrêt à Rome où, tracassé par des ampoules, il est sorti dès son entrée en lice par son compatriote et ancien numéro 1 mondial, Juan-Carlos Ferrero. Il s’agit de la toute première défaite au premier tour de l’Espagnol lors d’un tournoi ATP sur terre-battue. La victoire revient alors à Novak Djokovic qui remporte son troisième gros titre de 2008 après l’Open d’Australie et Indian Wells. Le Serbe a bénéficié d’un petit brin de chance avec les abandons d’Almagro en quarts et de Stepanek en demi. En finale, il a eu besoin de deux heures pour venir à bout de Stanislas Wawrinka. Le Suisse a également bénéficié d’un abandon (celui de Roddick) en demi-finale mais a tout de même sorti Safin, Murray et Ferrero.
A Hambourg, Rafael Nadal reprend sa marche en avant pour remporter le seul Masters Series sur terre-battue qui manquait à son palmarès. Il y a battu ses deux principaux rivaux du circuit, Novak Djokovic en demi-finale et Roger Federer en finale, non sans mal puisque les deux matchs ont duré plus de deux heures. Le Suisse et l’Espagnol s’était déjà affronté en finale un an plus tôt et Federer y avait signé son seul succès face à son dauphin sur terre-battue. Le public s’est enthousiasmé pour le parcours d’Andreas Seppi, demi-finaliste pour la première fois en Masters Series après des succès sur Gasquet, Monaco ou Kiefer.

Juin

Rafael Nadal s’impose pour la quatrième fois à Roland-Garros en dominant le tournoi de la tête et des épaules. Comme lors de éditions 2006 et 2007 et comme lors des tournois de Monte-Carlo et d’Hambourg, c’est Roger Federer, le numéro un mondial, qui est sa victime en finale. Si le Suisse avait empoché un set lors de ses deux précédentes finales à la Porte d’Auteuil, il est cette fois totalement surclassé par le Majorquin qui ne lui laisse que quatre jeux. Sur tout son parcours, Rafa ne cède que 28 jeux (en 18 sets) dont 12 contre le seul Novak Djokovic en demi-finale. Il reste invaincu en 28 matchs à Roland-Garros et n’y a même jamais été poussé dans un cinquième set.
Le Français Gaël Monfils, poussé par son public, se hisse en demi-finale et y prend même un set à Federer. Sur son parcours, il bat notamment David Ferrer. Les Français ont d’ailleurs de nombreuses raisons de se réjouir de ce tournoi puisque cinq de leurs représentants se hissent au quatrième tour. Outre Monfils, Julien Benneteau, Michael Llodra, Paul-Henri Mathieu et l’invité Jérémy Chardy réalisent ce joli tir groupé. Le Letton Gulbis devient le premier joueur de son pays à atteindre un quart de finale en Grand-Chelem.
Le bilan belge est particulièrement décevant puisqu’Olivier Rochus et Steve Darcis sont battus dès le premier tour.