Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

L’Année 2008 au féminin (2e partie)

Juillet

Si Roland-Garros s’annonçait très ouvert, Wimbledon ne pouvait pas échapper à l’une des trois favorites : Maria Sharapova, Venus Williams ou sa sœur Serena. Perturbée par des problèmes de santé (un virus et une blessure à l’épaule), la Russe fait long feu dès le deuxième tour (sa défaite la plus rapide en Grand-Chelem depuis l’US Open 2003). Les deux Américaines se qualifient donc aisément pour la finale. Vainqueur de cinq de leurs six finales en Grand-Chelem, Serena fait office de favorite, la seule victoire de Venus remontant à l’US Open 2001. C’est pourtant cette dernière qui s’impose et conserve son titre. Avec cinq trophées du All England Club, elle s’installe un peu plus dans la légende du plus grand tournoi du monde.
Si l’arrivée des sœurs en finale ne fait jamais le moindre doute, le public londonien se passionne pour l’éclosion (tardive à quelques jours de ses 25 ans) de Jie Zheng. Elle devient la première Chinoise à disputer les demi-finales d’un tournoi du Grand-Chelem grâce à des victoires sur Ivanovic et Vaidisova. Tamarine Tanasugarn, tombeuse de Jankovic, atteint quant à elle son premier quart de finale d’un Major à 31 ans.
Le circuit repart ensuite aux Etats-Unis où Dinara Safina poursuit sur sa forme de Roland-Garros en s’imposant à Los Angeles. Une semaine plus tôt, la Canadienne Wozniak avait créé la surprise en remportant le tournoi de Stanford.

Août

Malgré l’absence de Maria Sharapova (sa blessure à l’épaule est suffisamment grave pour l’obliger à mettre un terme à sa saison), les Jeux Olympiques sont une affaire totalement russe. C’est Elena Dementieva qui s’impose et montre qu’elle aussi peut se montrer forte mentalement en remontant le handicap d’un set en finale contre Dinara Safina. Le podium est complété par Vera Zvonareva qui prive la Chinoise Na Li d’une médaille devant son public. Les sœurs Williams sont battues en quart de finale. Venus par Li et Serena par la future gagnante. Les Serbes ne remplissent pas leur contrat non plus. Ana Ivanovic, en panne complète de résultats depuis sa victoire à Roland-Garros, doit déclarer forfait à la veille de son premier match. Jelena Jankovic est battue en quart par Dinara Safina.
Celle-ci est la véritable vedette de l’été. Entre sa victoire à Los Angeles et sa finale à Pékin, elle s’impose également à Montréal. Sur ses sept derniers tournois, elle a remporté trois victoires et disputé trois autres finales. Totalement transparente durant les quatre premiers mois de la saison, elle s’affiche désormais comme une prétendante à la première place mondiale. La jeune Danoise Caroline Wozniacki remporte ses deux premiers titres à Stockholm et surtout au Tier II de New Haven en fin de mois.

Septembre

Comme à Wimbledon, les sœurs Williams sont archi-favorites devant leur public de New-York, dans le cadre de l’US Open. Mais contrairement au dernier Grand-Chelem, le tirage au sort les place dans le même quart de tableau ce qui les empêche de s’affronter en finale. Le choc entre les deux Américaines est une véritable « finale avant la lettre » et c’est cette fois Serena qui s’impose en deux tie-breaks. Elle poursuit sa route et finit par remporter son neuvième titre majeur (elle devient ainsi la sixième joueuse la plus titrée de l’ère Open). Elle s’empare par la même occasion de la première place mondiale, détenue durant deux semaines par Jelena Jankovic. En finale, elle bat Jelena Jankovic qui n’avait jusqu’ici jamais atteint ce stade en Grand-Chelem (elle avait perdu quatre fois en demi). Dinara Safina, la joueuse en forme du moment, est éliminée en demi-finale par Serena.
La Russie remporte une quatrième fois la Fed Cup en cinq ans. En finale, l’Espagne ne fait pas vraiment le poids. Seule Anabel Medina Garrigues parvient à bousculer Svetlana Kuznetsova dans le match décisif.
Le Pan Pacific Open de Tokyo, déplacé de février à septembre, est remporté par Dinara Safina, toujours aussi en forme. Svetlana Kuznetsova, tombeuse de Jankovic est sa victime en finale. Issue des qualifications, Katerina Srebotnik se hisse en demi-finale en battant au passage Elena Dementieva. Jankovic se reprend la semaine suivante en s’imposant à Pékin. En match de barrage du Groupe 2, la Belgique ne connaît pas la moindre difficulté pour dominer la Colombie, privée de Castano, sa première joueuse.

Octobre

Jankovic termine l’année en trombe en s’imposant également coup sur coup à Stuttgart et Moscou, ce qui lui permet de redevenir n°1 mondiale et de s’assurer cette place jusqu’à la fin de l’année. En Russie, elle bat Elena Dementieva en demi-finale après avoir pourtant perdu le premier set par 6/0. En finale, elle bat plus facilement Vera Zvonareva qui dispute (et perd) sa troisième finale en Tier I de la saison (après Doha et Charleston). Dinara Safina est une nouvelle fois en demi-finale.
Jankovic est ensuite surprise d’entrée de jeu à Zurich où la victoire revient à Venus Williams. A Linz, c’est une Ana Ivanovic retrouvée qui s’impose. Après sa victoire à Roland-Garros et la place de numéro un mondial qui en avait découlé, elle n’avait plus remporté trois matchs d’affilée et était retombée à la cinquième place.

Novembre

Il n’y a pas vraiment de favorite qui se dégage pour le Masters en cette saison où les principaux grands titres se sont partagés entre les différentes joueuses du Top. C’est finalement Venus Williams, qualifiée de dernière minute (après son titre à Zurich) qui s’impose mais non sans mal. Elle perd un set lors de quatre de ses cinq matches face à Dementieva, sa sœur Serena, la nouvelle n°1 Jelena Jankovic et Vera Zvonareva. La Russe crée à nouveau la surprise en sortant d’un groupe difficile où elle bat Jankovic, Ivanovic et Kuznetsova. Elle bat ensuite Dementieva en demi-finale puis tient le choc durant un set contre Venus Williams en finale.