Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

L’Année 2007 au féminin (2e partie)

Juillet

Victorieuse à Roland-Garros et Eastbourne, Justine Henin se profile comme la grande favorite à Wimbledon, surtout après sa victoire sur Serena Williams en quart, sa première victoire face à son ancienne grande rivale sur une autre surface que la terre-battue. D’autant que Maria Sharapova (battue par la revenante Venus Williams), Amélie Mauresmo (sortie par Nicole Vaidisova) et Jelena Jankovic (surprise par Marion Bartoli) ne sont déjà plus en course. Personne ne s’attend en tout cas à ce que « Juju » se fasse battre par cette Bartoli, presque inconnue du grand public. Et c’est pourtant ce qui va arriver, malgré une nette domination de la Belge en début de match, la Française s’impose en trois sets et accède à la finale.
Elle y est dominée par Venus Williams qui signe son quatrième succès à Wimbledon après 2000, 2001 et 2005. Outre Sharapova et Bartoli, l’ancienne n°1 mondiale domine également Svetlana Kuznetsova et Ana Ivanovic. Celle-ci confirme, en atteignant les demi-finales, ses succès récents sur terre-battue.
Comme en 2006, l’Italie surprend la France et se qualifie pour la finale de la Fed Cup. La toujours très combattive Francesca Schiavone apporte les trois points dont un face à une Amélie Mauresmo au bout du rouleau. La Française annoncera d’ailleurs son retrait de la compétition jusqu’à l’US Open. En finale, l’Italie retrouvera la Russie qui a pris la mesure des Etats-Unis, malgré les deux points pris par Venus Williams en simple. La Belgique, sans Justine Henin, est reléguée dans le groupe mondial II pour la première fois depuis 1999. En fin de mois, Anna Chakvetadze s’impose coup sur coup à Cincinnati et Stanford.

Août

Maria Sharapova conserve son titre à San Diego et gagne, par la même occasion, son premier titre de la saison. Elle y bat, entre autre, Tatiana Golovin, Anna Chakvetadze et Patty Schnyder. Jelena Jankovic, déjà en perte de vitesse à Wimbledon, perd en huitième de finale contre Maria Kirilenko. Chakvetadze, auteur d’une très belle prestation contre Venus Williams en quart de finale est trop fatiguée pour inquiéter la future gagnante en demi.
De retour après sa désillusion londonienne, Justine Henin reprend le commandement en s’imposant à Toronto. En finale, elle bat une Jelena Jankovic retrouvée au terme de deux sets très serrés. La surprise vient de la qualifiée chinoise Yan qui atteint les demi-finales grâce à des victoires sur Marion Bartoli et Ana Ivanovic. La Serbe semblait pourtant en grande forme après son succès quelques jours plus tôt à Los Angeles où elle avait battu, entre autre, sa compatriote Jelena Jankovic.

Septembre

Oubliée la déconvenue de Wimbledon. Justine Henin remporte son septième titre du Grand-Chelem à New-York en réussissant à battre les deux sœurs Williams devant leur public. Comme à Paris et à Londres, elle écœure Serena en quart avant, cette fois, de prendre la mesure de Venus (qu’elle n’avait plus battue depuis 2001 !) en demi. En finale, elle domine très nettement Svetlana Kuznetsova.
Le tableau de cet US Open était particulièrement déséquilibré. Alors que les cinq meilleures de l’année s’affrontaient dans la première moitié (avant d’affronter Henin, Venus Williams avait pris la mesure d’Ana Ivanovic et de Jelena Jankovic), le bas de tableau est composée de joueuses en panne de résultats depuis de longs mois telles Maria Sharapova (battue par Radwanska), Daniela Hantuchova (surprise par Julia Vakulenko), Martina Hingis (stoppée par la jeune Azarenka) et Nadia Petrova qui tombe devant Agnes Szavay. Tout bénéfice pour la Hongroise qui atteint son premier quart de finale en Grand-Chelem
La Russie remporte logiquement sa troisième Fed Cup en quatre ans en battant les tenantes du titre italiennes. Sans surprise mais pas sans émotion puisque Francesca Schiavone poussera tant Chakvetadze que Kuznetsova dans leurs derniers retranchements Elle obtînt même une balle de match face à la finaliste de l’US Open lors du match décisif.
Enfin le mois de septembre est marqué par le retour de Lindsay Davenport qui avait annoncé, dix mois plus tôt, qu’elle suspendait sa carrière dans l’attente d’un heureux événement. Trois mois après avoir donné naissance à un petit garçon, elle remporte le tournoi de Bali en battant Daniela Hantuchova et Jelena Jankovic avant de perdre contre celle-ci en demi-finale à Pékin, un tournoi finalement remporté par Agnes Szavay qui confirme son beau parcours new-yorkais. Ana Ivanovic s’impose ensuite à Luxembourg.

Octobre

Justine Henin programme deux tournois de préparation au Masters de Madrid. Tant à Stuttgart qu’à Zurich, elle démontre une fraîcheur physique qui tranche avec la fatigue affichée par toutes les autres favorites. Elle s’impose les deux fois, cédant un set à Tatiana Golovin à Stuttgart (le premier depuis sa défaite de Wimbledon !) et à Zurich face à Nicole Vaidisova. Dans les deux cas, c’est Golovin qu’elle croise en finale. La Française, très en forme, bat Anna Chakvetadze et Svetlana Kuznetsova en Allemagne et Ana Ivanovic Marion Bartoli en Suisse. A Zurich, Nicole Vaidisova atteint les demi-finales en battant entre autre Jelena Jankovic alors que Serena Williams abandonne dès le premier tour alors qu’elle était menée 6/0-3/0 par Patty Schnyder !
Elena Dementieva remporte le tournoi de Moscou pour la première fois de sa carrière (après deux échecs en finale). En finale, elle bat Serena Williams à qui elle n’avait jamais pris un set jusque là. Elle lui inflige même un double 6/1 dans les deux dernières manches. Là encore, les favorites sont mises à mal très tôt dans le tournoi. Maria Sharapova passe à côté de son sujet face à Viktoria Azarenka alors qu’Anna Chakvetadze, la tenante du titre s’incline face à Dinara Safina.

Novembre

La saison 2007 s’achève sur un sommet de 3h24 entre la grande favorite Justine Henin et l’inattendue Maria Sharapova. Quasiment absente du circuit depuis l’US Open (elle n’avait fait qu’une rapide apparition à Moscou), la Russe a retrouvé tout son tennis pour prendre la mesure de Hantuchova, Kuznetsova, Ivanovic et Chakvetadze avant de dominer la n°1 mondiale pendant près de deux heures. Mais, en manque de matchs, elle a fini par craquer physiquement face à une joueuse qui prouve une nouvelle fois qu’outre ses immenses qualités techniques, elle possède un mental à toute épreuve. Jamais une finale des Masters, même lorsque celles-ci se disputaient en cinq manches, n’avait été aussi longue.
Justine Henin, vainqueur facile de Chakvetadze, Jankovic et Bartoli (remplaçante de Serena Williams) termine donc l’année avec une confortable avance sur sa dauphine Svetlana Kuznetsova. Elle s’affiche surtout, avec ses 25 succès consécutifs depuis la demi-finale de Wimbledon (seulement trois sets perdus), comme la véritable patronne du circuit, capable de dominer celui-ci pour quelques années encore.