Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours


Les favoris pour Melbourne

 

Roger Federer et Maria Sharapova s’annoncent comme les grands favoris de l’Open d’Australie qui débute lundi. N°1 incontesté du circuit masculin, le Suisse compte entrer un peu plus dans la légende avec un troisième succès à Melbourne. En l’absence de Justine Henin-Hardenne, la Russe se voit offrir une chance en or de reconquérir la première place mondiale.

Avec près de 3600 points d’avance sur son dauphin Rafael Nadal, Roger Federer n’a plus à prouver qu’il est le meilleur joueur de sa génération. Ce qu’il vise aujourd’hui n’est ni plus ni moins que la place de meilleur joueur de tous les temps. Malgré tous les records déjà battus ou en passe de l’être, il ne peut pas encore prétendre à ce titre. Pour ça, il lui faudra battre le record de 14 titres du Grand-Chelem de Pete Sampras. Avec 9 titres majeurs à 24 ans, il est tout à fait dans les temps. Un troisième titre à l’Open d’Australie le rapprocherait de son objectif.

Le seul à lui avoir tenu tête en 2006 fut Rafael Nadal. L’Espagnol a même semblé capable de mettre à mal la domination du Suisse en prenant sa mesure lors de leurs quatre premiers affrontements de l’an dernier. Mais Federer a remis les pendules à l’heure à Wimbledon et, depuis, Nadal a nettement baissé de niveau. Tracassé par une élongation à la cuisse, il aura sans doute du mal à aller au bout de sept matchs sous la chaleur écrasante de l’été australien.

Il n’est d’ailleurs pas le seul à se plaindre de son manque de forme. Davydenko est blessé au pied, Nalbandian et Hewitt traînent leur méforme depuis de longs mois. C’est peut-être la chance pour Andy Roddick qui, lui, a retrouvé de sa superbe depuis l’été dernier et sa place en finale de l’US Open. Sa récente victoire au tournoi exhibition de Kooyong face à Roger Federer l’a certainement mis en confiance. Il aura toutefois fort à faire dès le troisième tour qui devrait l’opposer à Marat Safin, vainqueur à Melbourne en 2005.

Ivan Ljubicic et James Blake ont également prouvé leur forme récemment mais ils risquent de manquer d’expérience. Bien qu’âgés de 27 ans tous les deux, ils n’ont encore jamais atteint la moindre finale en Grand-Chelem. La même remarque peut être faite à Tommy Robredo, Fernando Gonzalez ou Tommy Haas qui joueront sans doute un rôle important mais ont peu de chances de s’imposer.

C’est qu’une longue liste de jeunes loups attend impatiemment de prendre la relève. Mario Ancic, Marcos Baghdatis, Tomas Berdych, Novak Djokovic, Andy Murray ou Richard Gasquet chercheront tous à jouer les premiers rôles sur le central de Melbourne Park comme l’avait d’ailleurs déjà fait Baghdatis, étonnant finaliste il y a douze mois.

Sans Justine

Dans le tableau féminin, Justine Henin-Hardenne s’annonçait comme la joueuse à battre après son superbe Masters. Son absence pour "raisons personnelles et familiales" laisse le champ libre à celle qui aurait sans doute été sa principale adversaire : Maria Sharapova. La gagnante de l'US Open 2006 n'a été vaincue qu'une seule fois en tournoi officiel ces cinq derniers mois : en demi-finale du Masters par la Belge. C'est dire si elle sera difficile à battre lors du premier Grand-Chelem de l'année sur une surface qui lui convient bien.

Deux joueuses semblent en mesure de pouvoir lui contester le titre : Amélie Mauresmo et Kim Clijsters. La Française avait remporté le titre dans des conditions assez rocambolesques l'an dernier. Cette victoire avait toutefois libéré la Française qui avait ensuite remporté une vraie victoire en Grand-Chelem, à Wimbledon. Le rebound ace australien lui réussit généralement bien et sa récente contre-performance à Sydney n'est pas trop grave. Pour sa dernière apparition à Melbourne, Kim Clijsters aimerait s'imposer dans un tournoi qu'elle a toujours adoré. Elle est d'ailleurs plutôt en forme en ce moment puisqu'elle a remporté l'épreuve exhibition de Hong-Kong (en battant Sharapova) puis le tournoi de Sydney.

Derrière ce trio de tête on retrouve Martina Hingis qui, après une saison de retour sur le circuit, a retrouvé un niveau suffisant pour inquiéter les meilleures. Ca risque par contre d'être un peu juste pour gagner le tournoi. Comme sera sans doute un peu juste la condition physique plutôt moyenne des trois autres prétendantes russes : Svetlana Kuznetsova, Nadia Petrova et Elena Dementieva.

Comme chez les garçons, une kyrielle de jeunes joueuses profiteront de l'absence ou de la méforme de nombreuses Top 10 pour jouer les premiers rôles. Nicole Vaidisova et Jelena Jankovic ont déjà disputé une première demi-finale en Grand-Chelem l'an dernier. Ce n'est pas encore le cas de Dinara Safina, Anna Chakvetadze ou Ana Ivanovic. Toutes les cinq ont prouvé ces derniers mois qu'il faut désormais compter avec elles au plus haut niveau.

Malisse en forme

Six Belges sont engagés à Melbourne. Outre Kim Clijsters, c'est Xavier Malisse qui semble le plus capable de réussir une belle performance. Il a pris confiance en remportant à Chennai, la semaine passée, le deuxième titre de sa carrière. Son tableau est également assez ouvert puisqu'il est classé 29e tête de série et devrait rencontrer un Davydenko diminué au 3e tour. Les frères Rochus n'ont pas vraiment été gâtés par le tirage au sort. Christophe devra affronter Sébastien Grosjean (n°28) alors qu'Olivier devra sortir d'une rencontre piège face à Chris Guccione, un joueur local qui bénéficiera d'un solide soutient du public. En cas de victoire, les deux seraient opposés dans un nouveau duel fratricide (comme à Wimbledon en 2002).

Kristof Vliegen part favori pour son premier tour face à l'Allemand Kohlschreiber. S'il l'emporte, il devrait retrouver Rafael Nadal au 2e tour. Enfin, Kirsten Flipkens disputera pour la première fois l'Open d'Australie. C'est aussi la première fois qu'elle obtient un ticket direct pour le tableau final d'un Grand-Chelem. Elle a évité de tomber sur une tête de série ce qui est déjà bien. C'est l'Italienne Camerin qui lui sera opposée lundi.

Les six Belges joueront bien entendu pour eux. C'est la base même d'un circuit tennistique professionnel très individualiste. Mais pour les supporters de notre pays, la réussite éventuelle de nos représentants aurait surtout un effet positif : faire oublier l'absence de Justine...