Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

L’Année 2006 au masculin (1re partie)

Janvier

En l’absence de Rafael Nadal, son principal rival de 2005, toujours en délicatesse avec son pied gauche, Roger Federer s’annonçait comme le grand favori de l’Open d ‘Australie. Il éprouve pourtant toutes les peines du monde à s’imposer, perdant deux sets face à Haas et un contre Davydenko, Kiefer et Baghdatis en finale. Le jeune Chypriote est la révélation du tournoi puisqu’il se qualifie pour la finale en battant notamment Roddick, Ljubicic et Nalbandian. En finale, il mène même d’un set et un break avant de s’écrouler physiquement.
La belle histoire de cette édition 2006 est écrite par le Français Santoro, quart de finaliste d’un Grand-Chelem pour la première fois de sa carrière à 33 ans en battant Gaudio et Ferrer. Son compatriote Grosjean atteint le même stade grâce, entre autre, à une victoire sur Coria.
Les spectateurs australiens voient leurs espoirs s’envoler dès le premier tour. Lleyton Hewitt, finaliste douze mois plus tôt, s’incline face à Chela.

Février

Les rencontres de Coupe Davis se déroulent sans trop de surprises. La Croatie, l’Argentine, la Bièlorussie, la France, la Russie et le Chili se qualifient dès le double respectivement face à l’Autriche, la Suède l’Espagne, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Slovaquie (le pays finaliste de l’édition 2005). Les Etats-Unis perdent leur premier simple (Andy Roddick, toujours dans une forme moyenne, s’incline face à Pavel) mais s’imposent sans trop de problèmes.
Le seul match à suspens est gagné par l’Australie face à la Suisse. Le duel attendu entre Federer et Hewitt n’eut pas lieu puisque les deux joueurs renoncèrent à leur sélection. Stanislas Wawrinka remporta ses deux simples mais Chris Guccione apporta le dernier point contre George Bastl.
Par ailleurs, Rafael Nadal fait enfin son retour, à Marseille, mais est battu par Arnaud Clément en demi-finale. Haas s’impose à Memphis et Stepanek à Rotterdam face à un excellent Christophe Rochus.

Mars

Le mois commence par un choc avec la défaite de Roger Federer en finale de Dubaï contre un Rafael Nadal qu’on croyait convalescent. La même semaine, le Péruvien Horna crée la surprise en s’imposant à Acapulco. 
Le numéro un mondial ne semble pas vraiment touché par ce revers. Il réalise ensuite, comme en 2005, le doublé Indian Wells-Miami. Personne avant lui n’avait fait deux fois ce doublé.
Dans le désert californien, il se balade face à Gasquet, Ljubicic, Srichaphan et Blake en finale. Seul Olivier Rochus parvient à l’inquiéter en ne s’inclinant que 7/5 au dernier set lors de leur troisième tour.
En Floride, le Suisse cède un set face à Clément au deuxième tour mais connaît moins de problèmes par la suite. Les Haas, Blake ou Ferrer (demi-finaliste comme l’an dernier) ne parviennent pas à lui prendre une manche. En finale, il s’impose face à Ljubicic en trois tie-breaks.

Avril

Privés de Mario Ancic pour les quarts de finale de Coupe Davis, les tenants du titre croates s’inclinent face à l’Argentine. Ivan Ljubicic remporte ses deux simples mais la cohésion des Argentins leur offre la victoire. Les USA dominent le Chili sur gazon malgré une surprenante victoire de Gonzalez sur Blake 10/8 au cinquième.  La Russie ne cède que le double à la France et l’Australie s’impose facilement face à la Bièlorussie. 
Le retour de la terre-battue permet à Rafael Nadal de retrouver les sommets. A Monte-Carlo, il n’est jamais inquiété même s’il perd un set en demi contre Gaudio et en finale face à Federer. Le Suisse est dominé par son dauphin mais son beau parcours lui permet d’envisager Roland-Garros avec ambition. Le public s’enflamme en début de tournoi pour le Monégasque Balleret qui crée la surprise en passant deux tours.
La semaine suivante, Nadal s’impose également à Barcelone.

Mai

La saison sur terre se résume finalement à un face-à-face entre les deux premiers mondiaux. A Rome, Federer passe tout près de l’exploit puisqu’il s’octroie deux balles de matchs mais fini tout de même par craquer après plus de cinq heures de jeu. Ses deux matchs serrés face au surprenant Almagro en quart et face à Nalbandian ont sans doute compté d’autant que Nadal n’avait connu aucun problème pour atteindre la finale. 
Exténués, les deux joueurs déclareront forfait pour le tournoi d’Hambourg (de même que Nalbandian) ce qui permet à Tommy Robredo de remporter son premier Masters Series face à Stepanek. Jose Acasuso, le tombeur de Ljubicic, se glisse en demi-finale.
Dernière préparation pour Roland-Garros, la Coupe du Monde des nations de Dusseldorf sacre la Croatie de Ljubicic, Ancic et Karlovic. En finale, ils battent l’Allemagne deux victoires à une (2/0 après les simples).

Juin

A Roland-Garros , Nadal et Federer se retrouvent à nouveau en finale et le cauchemar du n°1 se poursuit puisque « Rafa » s’impose sans trembler. A part lors du premier set, vite emballé 6/1, le Suisse ne semble jamais en mesure de pouvoir battre l’Espagnol. Il avait déjà été fortement inquiété en demi-finale lorsque Nalbandian mena par un set et un break d’avance. Mais, blessé, l’Argentin finit par jeter l’éponge. Nadal, quant à lui, connaît sa plus grosse frayeur au troisième tour où le Français Mathieu le pousse dans ses derniers retranchements. Un autre Français, Benneteau, se qualifie pour les quarts de finale en battant Baghdatis et Stepanek. Le jeune Djokovic réussit la même performance après des victoires sur Haas et Monfils.
Au premier tour, Nadal bat un record réputé imbattable. Les 53 victoires consécutives sur terre-battue de Guillermo Vilas ne sont plus qu’un souvenir.
Federer se reprend dès la semaine suivante en s’imposant sur le gazon de Halle, non sans mal. Olivier Rochus se procure même quatre balles de matchs contre le Suisse… en vain.