Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

L’Année 2006 au féminin (1re partie)

Janvier

Le premier tournoi du Grand-Chelem féminin se termine un peu bizarrement. C’est en effet Amélie Mauresmo qui le remporte après avoir bénéficié de l’abandon sur blessure de Kim Clijsters en demi-finale… avant que Justine Henin-Hardenne, victime de douleurs à l’estomac, ne jette l’éponge en finale. Déjà au troisième tour, la Française avait bénéficié du retrait de Michaella Krajicek après un set. Reste qu’il s’agit bien là de la première victoire en Grand-Chelem d’Amélie, sept ans après sa première finale perdue aux Antipodes. La finaliste malheureuse avait, quant à elle, remporté les deux plus beaux matchs de la quinzaine face à Davenport en quart et contre Sharapova en demi.
Au rayon des déceptions, Venus Williams est surprise d’entrée par la Bulgare Pironkova. Sa sœur Serena est battue au troisième tour par Hantuchova. Elena Dementieva (sortie d’entrée) et Mary Pierce (battue au deuxième tour) complètent la liste. Le public se passionne par contre pour le parcours de Samantha Stosur, qui passe trois tours et bat surtout la Serbe Ivanovic.
Mais ce mois de janvier est marqué par le retour inespéré de Martina Hingis à la compétition. Demi-finaliste à Gold Coast, elle perd d’entrée (contre Justine Henin-Hardenne, la future gagnante) à Sydney. La Suissesse parvient en quart de finale à l’Open d’Australie où elle prend même un set à Clijsters.

Février

Elle ne s’arrête d’ailleurs pas en aussi bon chemin car, dès la semaine suivante, elle parvient en finale du Tier I de Tokyo. Elle y surprend notamment Nathalie Dechy et, surtout, Maria Sharapova sur un score sans appel (6/3-6/1). Elle est par contre inexistante en finale face à Dementieva. Celle-ci avait pourtant peiné pour venir à bout de Srebotnik, Vaidisova et Myskina. L’Australienne Stosur poursuit sur sa lancée de Melbourne en parvenant en quart.
Les deux Tiers II en Europe (Paris et Anvers) sacrent, à chaque fois, Amélie Mauresmo. Cette double victoire, respectivement face à Pierce et Clijsters, sont primordiales pour son retour à la première place mondiale (qui n’aura pourtant lieu qu’un mois plus tard). A Dubaï, dernier Tier II de février, Justine Henin-Hardenne s’impose en battant successivement Schiavone, Kuznetsova et Sharapova.

Mars

Le mois de mars est à 100% russe. Après la victoire de Petrova sur Mauresmo à Doha, Sharapova s’impose à Indian Wells. En finale, elle dispose d’une autre Russe : Dementieva. En demi-finale, Sharapova avait pris sa revanche sur Martina Hingis, vainqueur plus tôt de Davenport et Safina. De son côté, Dementieva surprend Justine Henin-Hardenne qui menait pourtant 6/2-5/2 !
A la fin du mois, c’est encore une Russe, Kuznetsova, qui s’impose à Miami. Après avoir battu la nouvelle n°1 Amélie Mauresmo en demi-finale, elle s’impose face à Sharapova. Cette dernière s’était sérieusement faite accrocher dans l’autre demi par la Française Golovin qui finit par abandonner après s’être occasionné une entorse à la cheville en fin de troisième set.
Les défaites surprises de Kim Clijsters et de Justine Henin-Hardenne dès leur entrée en lice ont laissé pas mal d’espace dans le tableau. La Japonaise Sugiyama et la Chinoise Zheng en ont profité pour se glisser en quart.

Avril

La domination russe se poursuit puisque Nadia Petrova s’impose coup sur coup sur les courts en terre-battue du Tier II d’Amelia Island et du Tier I de Charleston. Lors de celui-ci, elle ne perd qu’un set, en finale, contre Patty Schnyder. La Suissesse avait auparavant surpris Justine Henin-Hardenne en demi-finale. Ana-Lena Groenefeld atteint le dernier carré grâce à un succès face à Kuznetsova. La Colombienne Castano, vainqueur notamment de Vaidisova, se glisse en quart de finale.
Le premier tour de la Fed Cup offre une affiche qui aurait pu être une finale entre la Belgique et la Russie. C’est Justine Henin-Hardenne qui en est l’héroïne après une victoire à l’arraché contre Petrova et un succès nettement plus facile face à Dementieva. Entre les deux, Kim Clijsters remporte facilement son match contre Kirilenko, remplaçante d’une Petrova fatiguée.
La grosse surprise vient de France où l’Italie s’impose face à l’équipe locale. Francesca Schiavone, survoltée, remporte ses deux matchs face à Nathalie Dechy et la n°1 mondiale Amélie Mauresmo. Les Etats-Unis, sans les sœurs Williams, ni Davenport, s’imposent en Allemagne alors que l’Espagne domine facilement l’Autriche.

Mai

Kim Clijsters s’impose au Tier II de Varsovie au début du mois de mai. Ensuite, Nadia Petrova prend sa revanche de la Fed Cup à Berlin en venant à bout, en finale, de Justine Henin-Hardenne dans un match tout aussi physique que celui qu’elles avaient joué deux semaines plus tôt. La Belge avait auparavant battu Kuznetsova en quart avant de donner une petite leçon (6/1-6/2) à Amélie Mauresmo. La Chinoise Li crée la surprise en dominant Ivanovic et Schnyder pour se glisser en demi-finale. Martina Hingis continue son come-back et atteint les quarts de finale.
Elle fait encore mieux la semaine suivante puisqu’elle s’adjuge le prestigieux Tier I de Rome, son premier titre depuis plus de trois ans. L’absence de Mauresmo, Henin-Hardenne et Petrova aide bien la Suissesse mais elle réalise tout de même un très beau parcours. Vaidisova, Schiavone, Pennetta, Venus Williams et Safina sont ses victimes. Cette dernière  réalise le meilleur tournoi de sa carrière en éliminant Clijsters, Dementieva et Kuznetsova. Le public s’enflamme pour l’Italienne Oprandi qui sort des qualifications avant de rejoindre les quarts de finale.

Juin

Justine Henin-Hardenne reste la reine de Roland-Garros. Elle remporte son troisième titre parisien sans perdre le moindre set. Après trois premiers tours sans histoire, elle bat Myskina, Groenefeld, Clijsters et Kuznetsova en finale. La Russe bat en demi-finale la révélation du tournoi : Nicole Vaidisova. A 17 ans, la Tchèque vient à bout de Mauresmo et de Venus Williams avant de passer à quelques points seulement de la finale.
Comme à l’Open d’Australie, Martina Hingis atteint les quarts de finale où elle est dominée par Clijsters. L’une des grande favorite du tournoi, Nadia Petrova, s’incline à la surprise générale au premier tour contre la Japonaise Morigami. La jeune Israélienne Shahar Peer réalise sa meilleure performance en Grand-Chelem en atteignant les huitièmes de finale après une victoire sur Dementieva.
Kirsten Flipkens profite pleinement de sa chance lorsqu’elle est repêchée dans le tableau final. Elle domine la Française Pichet (celle-là même qui l’avait battue en qualification). Elle est ensuite largement dominée par Pennetta.

Pour Justine Henin-Hardenne, la moisson ne s’arrête pas là. Elle s’impose deux semaines plus tard sur le gazon d’Eastbourne en battant Clijsters et Myskina. De bonne augure à la veille de Wimbledon.