Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

L’Année 2005 au masculin (1e partie)

Janvier

Finaliste inattendu douze mois auparavant, Marat Safin sort le grand jeu pour remporter l’Open d’Australie et accrocher un deuxième titre du Grand-Chelem à son palmarès.
En finale, il domine Lleyton Hewitt en quatre sets mais c’est sa demi-finale épique contre le numéro un mondial Roger Federer qui marque le tournoi. Après avoir sauvé deux balles de match, le Russe conclut la partie 9/7 au cinquième set. L’autre grosse frayeur de Safin, il la connaît en huitième de finale où un Olivier Rochus héroïque le pousse dans ses derniers retranchements avant de céder 4/6-7/6-7/6-7/6.
Un autre Russe atteint les quarts de finale, il s’agit de Nikolay Davydenko. Vainqueur de Henman et Canas, il est contraint à abandonner contre Andy Roddick. Marcos Baghdatis devient le premier joueur chypriote à jouer les demi-finales d’un tournoi du Grand-Chelem.

Février

Surprise en Coupe Davis où les deux finalistes de 2004 sont sortis dès le premier tour. Les Espagnols, tenants du titre mais privés de Moya et Ferrero et devant se passer de Nadal en simple, sont totalement dominés en Slovaquie. Les Etats-Unis, bien qu’alignant la meilleure équipe possible (Roddick et Agassi en simple, les frères Bryan en double) sont surpris, chez eux par la Croatie emmenée par un incroyable Ljubicic.
Les Américains étaient pourtant prévenus de la forme du Croate puisqu’il avait atteint la finale lors des trois semaines précédant ce week-end de Coupe Davis, à Marseille, Rotterdam et Dubaï. Lors de ces deux derniers tournois, il faut un grand Roger Federer pour l’arrêter.

Mars

Le Suisse poursuit sa moisson de victoires à Indian Wells et Miami, les deux premiers Masters Series de la saison. Avant lui, Jim Courier (91), Michael Chang (92), Pete Sampras (94), Marcello Rios (98) et Andre Agassi (2001) avaient réussi ce doublé.
A Indian Wells, Federer domine son sujet en s’imposant sans perdre un set. Le seul à l’inquiéter étant… Ivan Ljubicic qui ne s’incline qu’en deux tie-breaks. En finale, le numéro un mondial inflige une nouvelle correction à Lleyton Hewitt, la septième consécutive.
En Floride, le Suisse est moins dominant puisqu’il perd un set contre Zabaleta et Ancic et, surtout, parce qu’il doit remonter un handicap de deux sets à zéro contre Rafael Nadal. Le jeune Espagnol qui reste sur des victoires sur terre-battue à Costa do Sauipe et Acapulco est venu à bout de Ljubicic et de son compatriote David Ferrer, surprenant demi-finaliste.

Avril

La première victoire en Masters Series n’allait pas fuir longtemps Nadal puisqu’il s’impose deux semaines plus tard à Monte-Carlo.
Intraitable face à Monfils, Malisse, Olivier Rochus et Gaudio, il est bousculé en demi-finale par le jeune Français Richard Gasquet, vainqueur surprise au tour précédant de Roger Federer (la deuxième défaite de l’année du n° 1 mondial). En finale, Nadal domine Coria en quatre sets.
Il est décidément bien difficile de battre l’Espagnol sur terre puisque celui-ci remporte également le tournoi de Barcelone, cette fois sans perdre un set.

Mai

Le duel à distance entre Federer et Nadal se poursuit à Hambourg et Rome. En Allemagne, l’Espagnol s’impose dans la douleur. Il domine d’abord Ferrer en demi-finale (comme à Miami) 7/5 au troisième avant de jouer la finale la plus longue de l’histoire des Masters Series face à Coria (victoire 7/6 au cinquième).
Fatigué, il déclare ensuite forfait pour le tournoi de Rome. Ce dont profite pleinement Federer qui ne lâche pas un set de toute la semaine et prend sa revanche sur Gasquet en finale.
Les deux hommes se retrouvent à Roland-Garros lors d’une demi-finale que Rafael Nadal remporte en quatre sets. Deux jours plus tard, l’Espagnol devient le plus jeune vainqueur d’un tournoi du Grand-Chelem depuis Michael Chang 16 ans plus tôt. En finale, il bat en quatre manches Mariano Puerta, non tête de série. Le parcours étonnant de l’Argentin sera entaché par la publication, quelques mois plus tard, d’un contrôle anti-dopage positif réalisé ce jour-là.
Déjà quart de finaliste à Melbourne, Nikolay Davydenko passe un tour de plus à Paris grâce notamment à des victoires sur Haas, Coria et Robredo.