Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

L’Année 2005 au féminin (2e partie)

Juin

Invaincue lors de ses vingt-quatre matchs sur terre-battue, Justine Hénin-Hardenne arrive à Wimbledon dans l’inconnue. Tout d’abord parce que la transition vers le gazon après un tel parcours sur terre n’est jamais facile mais aussi parce qu’une douleur aux ischio-jambiers s’est réveillée à Paris. Et en effet, elle n’est que l’ombre d’elle-même au premier tour où elle s’incline contre la Grecque Daniilidou. Serena Williams n’est pas plus brillante puisqu’elle s’incline au troisième tour contre sa compatriote Craybas. Kim Clijsters, pourtant vainqueur à Eastbourne la semaine précédente, est éliminée dès les huitièmes de finale (par une super Davenport il est vrai).
Les autres favorites sont toutes présentes en quart et c’est, à la surprise générale, Venus Williams qui s’impose en démontrant qu’elle n’a rien perdu du niveau qui lui avait permis d’atteindre quatre fois de suite la finale. L’Américaine venge d’abord sa sœur, domine ensuite Pierce et Sharapova avant de s’imposer de justesse, en finale, face à Lindsay Davenport. La numéro un mondiale, passée par le chas de l’aiguille face à Mauresmo en finale, s’incline 9/7 au troisième set après avoir obtenu une balle de match.

Juillet

Venus Williams a à peine le temps de fêter son succès qu’elle s’envole déjà pour Moscou pour affronter la Russie en demi-finale de Fed Cup. Elle y est malheureusement accompagné de l’équipe B (voire C ou D) composée de Craybas, Washington et Morariu. Williams s’incline même le premier jour contre une Anastasia Myskina enfin retrouvée et sa victoire le lendemain contre Dementieva n’empêche pas les Etats-Unis de sombrer 4/1.
Dans l’autre demi-finale, la France s’impose sans surprise contre l’Espagne, 3/1.
Trois semaines plus tard, Venus atteint encore la finale au Tier II de Stanford mais elle doit laisser la victoire à Kim Clijsters qui commence là une série qui va emmener sa carrière dans une autre dimension.

Août

La Belge va bien connaître un petit accroc au Tier I de San Diego où elle s’incline en quart contre la jeune Chinoise Peng. Ce tournoi, déserté par les sœurs Williams, Davenport, Sharapova, Hénin et Mauresmo revient finalement à Mary Pierce qui s’impose 6/0-6/3 contre Sugiyama. Peng est la révélation du tournoi puisque, outre Kim, elle va également dominer Dementieva et Safina.
Clijsters va ensuite se montrer irrésistible en remportant les tournois de Los Angeles (Tier II) et Toronto (Tier I) sans perdre le moindre set. Au Canada, elle retrouve en finale sa grande rivale Justine Hénin-Hardenne qui fait sa rentrée après son désastreux Wimbledon. La plus jeune des deux Belges s’impose 7/5-6/1. En demi-finale, Kim avait dominé Myskina alors que Justine venait à bout de Mauresmo en trois sets. Serena Williams, toujours à la recherche de sa forme, déclare forfait au 3e tour.
A la veille de l’US Open, le dernier Tier II de la tournée américaine (New Haven) revient à Lindsay Davenport qui récupère la première place qu’elle venait de perdre au profit de Sharapova.

Septembre

C’est tout de même Kim Clijsters qui est la grande favorite à Flushing Meadow. Le bilan de la Belge sur dur en 2005 est tout simplement incroyable puisqu’elle n’a perdu qu’un seul match et en a gagné trente. La pression a beau peser fortement sur ses épaules, Kim s’impose à New York. En finale, elle domine facilement Mary Pierce (décidément très en forme depuis Roland-Garros) 6/3-6/1. La fille de Leï a nettement plus souffert en demi-finale contre Sharapova et, surtout, en quart contre Venus Williams qui mène 6/4-4/2 avant de caler physiquement. Le parcours de Mary Pierce lors de cet US Open est plus impressionnant encore qu’à Roland-Garros. Elle y domine successivement Justine Hénin-Hardenne, Amélie Mauresmo et Elena Dementieva (tombeuse de Davenport qui cède à nouveau la première place à Sharapova). Comme à Paris, la tenante du titre s’incline d’entrée. Svetlana Kuznetsova est dominée par sa compatriote Bychkova.
Une semaine à peine après l’US Open, Russes et Françaises se donnent rendez-vous sur le Central de Roland-Garros pour la finale de Fed Cup. Le suspens est à son comble devant un public français égal à lui-même (c’est à dire à la limite de la correction) puisque la Russie n’accroche la victoire que dimanche soir au troisième set du double. Dementieva est la véritable gagnante de l’affrontement puisqu’elle remporte ses trois matchs (deux simples et le double avec une étonnante Safina) et sauve la désastreuse performance de Myskina.
Deux Tiers II achèvent un mois de septembre chargé. A Pékin, après l’hécatombe de toutes les favorites, la jeune Russe Kirilenko s’impose alors que Kim Clijsters clôt en beauté son été en triomphant à Luxembourg.

Octobre

Lindsay Davenport domine les tournois en salle européens. Elle remporte le tournoi de Filderstadt (où Dementieva met fin à la série de 22 victoires de Clijsters) puis à Zurich, son seul Tier I de la saison. En Suisse, elle domine la joueuse locale Patty Schnyder 7/6-6/3 en finale après avoir souffert au deuxième tour contre Hantuchova et en quart contre Schiavone. La surprise du tournoi vient d’Amélie Mauresmo, étrillée lors de son premier match face à la qualifiée slovène Srebotnik. Cette élimination prématurée permet à la jeune Serbe Ivanovic d’atteindre les demi-finales.
A Moscou (Tier I), Mary Pierce fait une nouvelle fois la preuve de sa forme retrouvée en dominant Pennetta, Likhovtseva, Safina et Schiavone (6/4-6/3 en finale). L’Italienne étonne le public moscovite en battant Mauresmo (nouvelle défaite très sèche), Kuznetsova et Dementieva. Maria Sharapova s’incline en quart contre Dinara Safina.
A Linz enfin, Nadia Petrova remporte le premier titre de sa carrière. La même semaine, Kim Clijsters remporte le neuvième (et dermier) titre de sa saison à Hasselt.

Novembre

Doublement prise en défaut en octobre, Mauresmo se rattrape largement le mois suivant en s’imposant d’abord à Philadelphie puis en s’adjugeant le plus beau titre de sa carrière au Masters. Malgré une défaite contre sa compatriote Mary Pierce, la Française sort tout de même des poules grâce à ses victoires sur Clijsters et Dementieva, toutes deux très fatiguées en cette fin de saison.
En demi, Mauresmo domine Maria Sharapova alors que Mary Pierce s’impose face à Davenport, assurant la première victoire française dans l’épreuve. Plus de trois heures seront nécessaires pour départager les deux joueuses et Amélie s’impose finalement 5/7-7/6-6/4.