Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

L’Année 2004 au masculin (2e partie)

Juin

Un peu moins à l’aise sur terre, Roger Federer retrouve ses sensations en posant ses pieds sur les terrains en gazon. Il s’impose tout d’abord à Halle puis conserve son titre à Wimbledon.
En finale, il est toutefois fort inquiété par Andy Roddick (vainqueur du Queen’s) qui bouscule le Suisse en pratiquant un tennis d’attaque à outrance. L’Américain mène un set à zéro et fait le break dans le deuxième avant que la pluie ne vienne interrompre les débats. Lorsque la rencontre reprend, la physionomie du match change totalement. Roddick est moins agressif et Federer domine enfin le jeu pour s’imposer en quatre sets.
Deux joueurs créent la surprise dans ce tournoi. L’Allemand Florian Mayer bat Coria et Ferreira pour atteindre les quarts de finale mais c’est surtout Mario Ancic qui marque les esprits en commettant l’affront d’éliminer Tim Henman en quart de finale devant un public hystérique.
Xavier Malisse manque une très belle occasion puisqu’il doit abandonner à cause de douleurs au dos contre le Croate en huitième de finale. Mais, comme à Roland-Garros, il montre un niveau de jeu vraiment impressionnant pour battre Novak, Haas et Beck.

Juillet

L’heure de la confirmation a sonné pour le surprenant vainqueur de Roland-Garros avec le retour du circuit sur terre-battue. Gaston Gaudio atteint bien les finales des deux tournois les plus importants mais est battu à Stuttgart par son compatriote Canas et à Kitzbuhel par le Chilien Massu.
Celui-ci peine dans sa transition vers le ciment en perdant d’entrée à Toronto face au lucky loser Thomas Johansson (qui poursuit tout de même sa route jusqu’en demi-finale).
La finale est un remake de celle de Wimbledon puisque Roger Federer s’y impose à nouveau face à Andy Roddick mais cette fois plus facilement, en deux sets. Nicolas Kiefer est l’autre demi-finaliste surprise après des victoires sur Safin et Moya.

Août

Surprise au premier tour de Cincinnati avec l’élimination de Roger Federer (qui venait d’aligner 23 matchs sans défaites) contre Dominik Hrbaty. C’est Andre Agassi qui en profite pour remporter son premier titre depuis 16 mois ! Il bat Roddick de justesse en demi-finale (7/6 au dernier set) puis perd encore une manche contre Hewitt en finale. L’Espagnol Robredo profite du trou laissé dans le tableau par la défaite de Federer pour se frayer un chemin jusqu’en demi-finale.
Federer n’est pas plus en réussite aux Jeux Olympiques puisqu’il est sorti dès le deuxième tour par le jeune Tchèque Berdych. Mais cette fois il n’est pas le seul favori à passer rapidement à la trappe puisque Roddick, Moya, Henman, Ferrero et Safin sont tous battus avant les demi-finales. C’est finalement Nicolas Massu qui crée la surprise en décrochant la médaille d’or au terme d’une finale acharnée en cinq sets contre Mardy Fish. Le succès du Chili est total puisque Fernando Gonzalez décroche la médaille de bronze (16/14 au troisième set contre Dent !) et que Massu et Gonzalez sont aussi médaillés d’or en double.

Septembre

Roger Federer retrouve sa sérénité pour remporter son troisième Grand-Chelem de la saison. Seulement inquiété par Andre Agassi (qui le pousse au 5e set), il bat ensuite Tim Henman puis Lleyton Hewitt avec une étonnante facilité (6/0-7/6-6/0 contre l’Australien !)
La révélation du tournoi est le jeune Suédois Joachim Johansson. Classé aux alentours de la 30e place, il se glisse en quart de finale sans faire de bruit avant d’y dominer Andy Roddick, le chouchou du public, en 5 sets.
Olivier Rochus a également enchanté le public new-yorkais par sa combativité et son fabuleux revers. Pendant quatre matchs, il pratique un tennis de rêve, battant au passage Ancic, Starace, Moya (dans un match époustouflant) et ne s’inclinant que physiquement face à un Hrbaty qu’il avait pourtant dominé pendant les deux premiers sets.
En Coupe Davis, Olivier Rochus redescend de son nuage et c’est cette fois Mario Ancic qui pratique un tennis superbe pour apporter à la Croatie une place dans le Groupe mondial 2005. L’équipe belge s’est quant à elle présentée déforcée après le forfait de Xavier Malisse.
Lors des demi-finales, Rafael Nadal est le grand artisan de la qualification de l’Espagne contre la France. Il tient le double à bout de bras le samedi avant de remplacer Moya, blessé, pour apporter en trois petits sets le point de la victoire contre Clément.
Les Américains ne connaissent aucune difficulté pour venir à bout des Biélorusses.

Octobre

A Tokyo, Jiri Novak renoue avec la victoire (il n’a plus remporté de titre depuis juillet 2003). Il enchaînera en fin de mois par un autre titre à Bâle. Feliciano Lopez, quant à lui, remporte son premier trophée à Vienne (en battant Canas en 5 sets).
Au Masters Series de Madrid, Marat Safin confirme sa bonne forme du moment (il a déjà gagné à Pékin un mois plus tôt) en remportant le titre contre David Nalbandian. En l’absence de Federer, blessé, Henman et Agassi étaient les deux principaux adversaires du Russe. Le premier s’incline au troisième tour contre Ljubicic (qui poursuit son parcours jusqu’en demi-finale) alors que Safin se charge lui-même de sortir Agassi en demi.

Novembre

Le Russe ne s’arrête pas en si bon chemin puisqu’il remporte également le dernier Masters Series de l’année à Bercy. En finale, il bat Radek Stepanek, la révélation du tournoi. Issu des qualifications, le Tchèque se fraye un chemin dans un tableau dégagé par les forfaits (Federer, Agassi, Nalbandian) et les éliminations prématurées. En demi-finales, il bat Max Mirnyi, également issu des qualifications et tombeur d’Andy Roddick.
Roger Federer revient de blessure juste à temps pour se présenter au Masters et s’y imposer. En demi-finale, il bat Safin après un tie-break époustouflant de 38 points. Dans l’autre demi-finale, Andy Roddick est humilié devant son public contre Lleyton Hewitt qui remporte les cinq derniers jeux sans perdre un point. Mais l’Australien, pourtant en net regain de forme depuis plusieurs mois, ne peut rien devant la supériorité de Federer en finale. Le Suisse remporte le 11e titre de sa fabuleuse saison.
Enfin, l’Espagne remporte la Coupe Davis grâce à deux victoires de Carlos Moya et surtout grâce au succès de Rafael Nadal contre Andy Roddick. A 18 ans, le jeune prodige devient le plus jeune joueur à remporter le saladier d’argent.