Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

L’Année 2004 au féminin (2e partie)

Juin

Les Russes, sur un nuage, continuent à dominer le tennis (toujours en l’absence des deux premières mondiales). Svetlana Kuznetsova s’impose à Eastbourne (Tier II) contre Hantuchova alors que la jeune Maria Sharapova, à peine 17 ans, crée une énorme sensation en remportant Wimbledon.
En finale, elle ne laisse pas la moindre chance à Serena Williams (6/1-6/4). Les deux joueuses ont connu de grandes frayeurs en demi-finale puisqu’elles ont toutes les deux perdu le premier set et ont eu un break de retard dans le deuxième contre Mauresmo (pour Williams) et Davenport.
Karolina Sprem continue son remarquable début de saison en atteignant les quarts de finale après un match très serré contre Venus Williams (et une erreur grossière d’arbitrage dans le tie-break du deuxième set qui aurait pu tout changer). Les héroïnes de Roland-Garros sont moins à la fête à Londres puisque Dementieva perd d’entrée et que Myskina ne va pas plus loin que le troisième tour.

Juillet

La Belgique, privée de Clijsters et Hénin, fait mieux que se défendre sur la terre-battue espagnole. Els Callens et Kirsten Flipens arrivent même à mener 2/0 après le premier jour (avec un match homérique conclu 11/9 au dernier set par Els contre Ruano). Elles perdent malheureusement les trois derniers matchs le lendemain.
La vrai surprise de ces quarts de finale vient d’Autriche où l’équipe locale domine les Etats-Unis (représentés, il est vrai, par Rubin et Raymond). En remportant ses trois matchs, Barbara Schett a joué un grand rôle dans la victoire de son équipe. Les deux derniers demi-finalistes sont les France et la Russie.
Le reste du mois sera une tournée de démonstration pour Lindsay Davenport. Revenue au niveau qui avait fait d’elle une numéro un mondiale, l’Américaine remporte les tournois de Stanford (Tier II) contre Venus Williams, de Los Angeles (Tier II) contre Serena Williams et de San Diego (Tier I) face à Anastasia Myskina. La Russe était passée à deux doigts de l’élimination en demi-finale contre sa compatriote Zvonareva qui ne s’inclina que 17/15 au tie-break du dernier set. Celle-ci avait déjà, auparavant, battu Kuznetsova et bénéficié du forfait de Serena Williams.

Août

Amélie Mauresmo s’impose à Montréal (Tier I), dans un tournoi dégarni par l’absence de la plupart des meilleures joueuses. En finale, ce n’est d’ailleurs que Elena Likhovtseva qui se dresse sur sa route. La Russe a, il est vrai, bien aidé à déblayer le chemin pour la Française en battant Capriati et Myskina.
Mais le rendez-vous que tout le monde attend se situe à Athènes dans le cadre des Jeux Olympiques. Plusieurs joueuses n’ont pas daigné se déplacer pour l’occasion mais ce n’est pas le cas de Justine Hénin-Hardenne qui a fait de ce tournoi son objectif de la saison. La Belge revient sur le circuit à cette occasion et retrouve très vite ses sensations. Le tournant de l’épreuve a lieu en demi-finale dans un match d’anthologie face à Myskina. Juju s’impose 7/5-5/7-8/6 non sans avoir été menée 5/0 dans le dernier set. Le lendemain, la Belge ne laisse aucune chance à Mauresmo (6/3-6/3) et offre ainsi la seule médaille d’or à la Belgique. C’est finalement Alicia Molik qui remporte la médaille de bronze après des succès sur Dementieva, Sugiyama et Myskina (lors de la « petite finale »).
A la fin du mois, Elena Bovina remporte le premier Tier II de sa carrière à New Haven.

Septembre

Le retour au premier plan de Justine Hénin-Hardenne est de court durée. A nouveau en petite forme à l’US Open, elle est battue en huitième par Petrova. Elle ne rejouera plus en 2004 et perd sa première place mondiale. C’est Mauresmo qui semble le mieux partie pour monter sur le trône mais la Française, comme à Roland-Garros, échoue en quart victime de Dementieva et de la pression. Lindsay Davenport semble alors se diriger vers un nouveau succès en Grand-Chelem avec la place de n° 1 à la clef mais elle se blesse et ne peut défendre ses chances à 100% contre Kuznetsova en demi-finales. C’est finalement celle-ci qui remporte le tournoi contre Elena Dementieva et apporte à la Russie un troisième trophée successif en Grand-Chelem. Mauresmo est n° 1.
La Japonaise Asagoe se glisse en quart de finale sans avoir rencontré de membre du Top 10.
La course de Kuznetsova se poursuit par une victoire à Bali (Tier III) et une finale à Pékin (Tier II) où elle est vaincue par Serena Williams.
Le premier tournoi de Hasselt voit le retour de Kim Clijsters mais son poignet la fait toujours souffrir et elle doit abandonner en demi-finale. C’est Dementieva qui finit pas remporter le tournoi contre Elena Bovina.

Octobre

La lutte pour la première place mondiale se poursuit entre Amélie Mauresmo et Lindsay Davenport à Filderstadt (Tier II). Les deux joueuses s’affrontent en finale mais la Française se blesse et abandonne à la fin du premier set, cédant son rang de numéro un à son adversaire du jour.
A Moscou (Tier I), Anastasia Myskina remporte le troisième titre de sa saison lors de la 5e finale 100% russe en 2004. Elena Bovina, tombeuse de Venus Williams, confirme sa bonne fin de saison.
On s’attend à une nouvelle victoire russe à Zurich (Tier I) mais c’est à la surprise générale qu’Alicia Molik remporte le tournoi face à Maria Sharapova en finale. L’Australienne, non tête de série, bat également Schnyder et Petrova.
A Linz (Tier II), Amélie Mauresmo revient après sa blessure et s’impose sans trop souffrir face à Bovina.

Novembre

La Française poursuit sa série en s’imposant à Philadelphie (Tier II) contre Zvonareva et conserve toutes ses chances de reprendre la première place mondiale en fin d'année.
D’autant que, lors des Masters, Lindsay Davenport ne parvient pas à sortir de poule. Mauresmo doit alors remporter le tournoi pour reprendre les commandes du classement mais elle échoue en demi-finale après un match plutôt moyen contre Serena Williams. Lors du remake de la finale de Wimbledon, Maria Sharapova s’impose à nouveau contre Williams. L’Américaine, blessée et incapable de servir correctement va tout de même mener 4/0 au dernier set avant de s’écrouler.
C’est logiquement la Russie qui remporte la Fed Cup. Les demi-finales s’apparentent à des formalités pour la France (contre l’Espagne) et la Russie (face à l’Autriche). Malgré l’absence de Mauresmo et Pierce, l’équipe française, tenante du titre, va ensuite opposer une belle résistance aux Russes devant leur public. Une double contre-performance de Kuznetsova en simple pousse le suspens jusqu’au double devenu décisif. Mais la solidité de Myskina n’est pas prise à défaut. Elle remporte ses deux simples et le double avant d’être portée en triomphe par ses coéquipières.