Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Le BATD se tourne vers l’avenir

 

Comme pour conjurer le mauvais sort qui peut parfois s’acharner sur un projet ambitieux, c’est un vendredi 13 que le BATD a présenté officiellement sa nouvelle stratégie. Celle-ci vise, avant tout, à apporter plus de professionalisme dans l’équipe et ce à tous les niveaux.

En 15 ans, l’association a aidé des joueurs tels que Bart Wuyts, Dominique Monami, Younes El Aynaoui ou Christophe Rochus à progresser dans leurs carrières. Afin de propulser d’autres joueurs dans le Top 100, elle s’est dotée d’une nouvelle structure nommée IATD (pour International association for tennis development). Les premiers à se lancer dans l’aventure seront Olivier Rochus et Kirsten Flipkens.

Dream Team

« Pour un départ, c’est inespéré », avoue Eric Marquet, le directeur technique du BATD. « Nous sommes parvenu à réunir deux tandems coach-joueur (Ndlr : Rochus avec Julien Hoferlin et Flipkens avec Johan Van Herck) de grande qualité », poursuit-il.

L’an dernier, le n° 1 belge et la première juniore mondiale désiraient se séparer des structures fédérales pour être suivis à temps plein par un coach unique. L’IATD leur a semblé être la structure la plus à même de leur apporter ce dont ils avaient besoin pour continuer leur progression.

Leur collaboration n’a toutefois pas commencé sous les meilleurs auspices. L’Auvelaisien, souffrant d’inflammations aux jambes, a tenté son retour cette semaine à Rotterdam mais cette blessure risque fort de l’obliger à reconsidérer à la baisse ses objectifs de début de saison. Pour Flipkens, c’est encore plus grave. Touchée au poignet, elle passera de nouveaux examens le 3 mars et saura, à ce moment, quand elle pourra reprendre la compétition.


© Le site du tennis belge

Coene l’inconnue, De Fays l’avenir

Démotivé par la vie sur le circuit, le double champion de Belgique Dominique Coene avait décidé de ranger ses raquettes à la fin de l’été dernier. Les perspectives qu’offrent l’IATD lui ont pourtant redonné l’envie de jouer. Sous la houlette de Michel Bouhoulle, il devra pourtant d’abord retrouver un bon niveau et, surtout, une motivation totale pour être véritablement intégré au « Team ».

« Il y a un an et demi, alors que je suivais Réginald Willems sur le circuit, j’ai rencontré Dominique qui cherchait déjà à l’époque, une structure comme celle de l’IATD », raconte Michel Bouhoulle. « Je n’ai, pour ma part, pas le moindre doute sur sa capacité à revenir à son meilleur niveau », ajoute-t-il.

Le BATD offrira aussi une aide au grand espoir arlonais Frédéric De Fays. S’entraînant au Luxembourg, il est déjà bien encadré là-bas, entre autre par son coach Fabien Verougstraete. « Nous aimerions bien le voir terminer ses études au Grand Duché », explique son papa. « Nous cherchions donc, entre temps, une assistance pour la structure déjà existante. » Le BATD lui a proposé une aide « à la carte » qui lui permet, entre autre, de venir s’entraîner avec Olivier Rochus pendant les vacances ou d’intégrer l’équipe première du Primerose pour les interclubs.

Vous l’avez compris, avec une telle équipe, le BATD s’est donné les moyens d’atteindre ses objectifs. D’autres « tandems » s’ajouteront certainement dans les mois à venir puisque l’association est tout à fait prête à s’occuper de la destinée d’au moins 5 à 10 joueurs.

Nul doute qu’il faudra encore compter avec elle pour la formation de l’élite du tennis belge de demain.