Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Malisse et les Rochus éliminés

Rien ne va plus pour le tennis masculin belge. Le debut de saison a été catastrophique puisque les sept rencontres officielles jouées par Malisse, Vliegen et les frères Rochus avant l'Australian Open se sont terminées par des défaites et que Vliegen et Elseneer ont été incapables de se qualifier pour l'épreuve australienne. Ca continue donc avec l'élimination, dès le premier tour, de nos trois représentants dans le tableau messieurs à Melbourne.

Cette journée noire a commencé avec la défaite d'Olivier Rochus face à Jiri Novak 14e mondial, un adversaire qu'il avait déjà rencontré lors de la précédente édition et qu'il avait alors poussé aux cinq sets. Rien de cela aujourd'hui, souffrant d'inflammations aux deux jambes, Oli ne put rien faire et s'inclina en trois sets.

Xavier Malisse, lui, n'était pas blessé. Seul son jeu, médiocre, est à pointer du doigt pour expliquer sa défaite face à Karol Kucera. Le Slovaque est un ancien joueur du top 10 mais ses meilleurs résultats ont été obtenus il y a longtemps. Cette défaite, surtout sur un score aussi sec (6/2-6/3-6/4), est à classer, tout comme sa désillusion contre Saulnier à Wimbledon, au rayon marqué d'un grand point d'interrogation.

Kim sauve les meubles

C'est finalement Christophe Rochus qui se sera le mieux débrouillé. Opposé au dangereux Argentin Calleri, 22e à l'ATP, Chris montra qu'il est toujours aussi à l'aise à Melbourne. Il ne fut même pas loin de l'exploit lorsqu'il obtint quatre balles pour égaliser à deux sets partout mais il n'en concrétisa aucune et s'écroula dans les deux derniers jeux.

Il faut remonter à Roland-Garros 2000 pour ne pas voir de Belge au deuxième tour du tableau masculin. A l'époque, nos filles faisaient déjà bien mieux que les garçons et cette tendance s'est accélérée récemment. On peut donc espérer un long parcours pour Justine Hénin-Hardenne et pour Kim Clijsters qui s'est qualifiée en soirée.

Sa blessure à la cheville avait un temps faire craindre le forfait mais c'est sans faire montre du moindre signe de faiblesse de ce côté qu'elle a disposé de l'Allemande Weingartner en deux sets 6/3-6/2. Puissante et véloce comme dans ses meilleurs jours, la Limbourgeoise réalisa un deuxième set presque parfait (7 fautes directes seulement), au grand plaisir d'un public tout acquis à sa cause.

Coria éliminé

La surprise de la journée fut sans conteste la sortie de l'Argentin Coria, 5e mondial, laminé par le Français Saulnier. Petite surprise aussi : la défaite de Martin Verkerk, le finaliste de Roland-Garros et 17e tête de série, face à Alex Corretja. Quatre autres favoris ont été eliminés, il s'agit de Mantilla (n° 23), Mirnyi (n° 24), Bjorkman (n° 25) et Lopez (n° 28) sortis respectivement par Ascione, Pavel, Sargsian et Alberto Martin.

Pas de soucis en revanche pour Federer (n° 2), Ferrero (n° 3), Nalbandian (n° 8), Philippoussis (n° 10), Henman (n° 11), Hewitt (n° 15) et Costa (n° 26), tous vainqueurs en trois sets. Ferreira (n° 31) fut le seul à cèder une manche avant de se qualifier.

Dans le tableau féminin, la logique fut particulièrement bien respectée puisque seule Conchita Martinez (n° 13) tomba face à l'Américaine Brandi. Venus Williams (n° 3) n'a pas raté son retour après six mois d'absence et s'est imposée facilement. Myskina (n° 6), Sugiyama (n° 8), Suarez (n° 12), Pistolesi (n° 14), Schiavone (n° 18), Farina (n° 20), Krasnoroutskaya (n° 23), Coetzer (n° 27), Sharapova (n° 28) et Dechy (n° 29) se sont également imposées en deux sets. Chanda Rubin (n° 9), Schnyder (n° 22) et Raymond (n° 25) ont dû batailler plus longtemps mais s'en sont également sorties sans casse.