Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Justine qualifiée rapidement

Un premier match en Grand Chelem est toujours à prendre avec précaution quand on a des ambitions pour le titre, même si l'adversaire est, sur le papier, un oiseau pour le chat. Justine Hénin-Hardenne, très consciencieuse, ne s'y est pas laissée prendre.

Olivia Lukaszewicz, jeune joueuse de 15 ans, classée 870e mondiale chez les pros et 99e chez les juniores, a probablement vécu le plus beau moment de sa jeune carrière. Bénéficiaire d'une invitation pour jouer à Melbourne, elle est sûrement restée bouche bée à la lecture du tirage au sort qui la confrontait d'entrée à... la n° 1 mondiale. Nul doute qu'elle était alors partagée entre deux sentiments : la fierté de pouvoir montrer, sur un grand court, ce dont elle est capable et la peur d'être ridicule.

A l'issue du match, le premier l'avait sûrement emporté car, même si elle s'est inclinée 6/0-6/0 en 44 minutes, les chiffres ne montrent rien de la belle prestation qu'elle a offerte sur la Rod Laver Arena.

Une n° 1 sérieuse

Il faut dire qu'elle était opposée à une joueuse dont le grand mérite a été de ne jamais la prendre de haut. Très appliquée, Justine a pris l'Australienne à la gorge d'entrée de jeu en montant au filet à bon escient et en se montrant très solide sur les points importants (elle a sauvé 9 balles de jeu). "Je suis contente, étant donné la chaleur, d'avoir eu un match rapide", confiait-elle à la fin du match.

Elle avoua aussi être très en confiance après sa victoire à Sydney et malgré le fait qu'elle n'avait pu arriver à Melbourne que la veille. Souhaitons qu'elle garde cette confiance lorsque les choses sérieuses commenceront.

C'est par contre déjà terminé pour Els Callens. Après un bon premier set, elle s'est écroulée face à la Zimbabwéenne Cara Black dans un match qui dura près de deux heures. Dommage pour l'Anversoise dont le tableau semblait taillé pour lui permettre de réaliser une belle performace.

Le finaliste 2003 sorti !

La surprise du jour est venue du tableau masculin où Rainer Schüttler, finaliste il y a 12 mois et 6e tête de série, s'est incliné face à Soderling. L'Allemand avait pourtant pris le meilleur départ en remportant les deux premiers sets 6/4-6/4 et en obtenant une balle de break à 5/5 au troisième. Mais le jeune Suédois se montra de plus en plus aggressif et réussit à renverser la tendance. Il s'agit de la troisième défaite en autant de matchs pour Schüttler en 2004.

De nombreuses autres têtes de série ont chuté dans le tableau masculin. Carlos Moya (n° 7), blessé à Sydney, a déclaré forfait alors que El Aynaoui (n° 18), touché au talon, abandonnait après cinq jeux. Le Chilien Massu (n° 12), l'Espagnol Robredo (n° 20) et les Américains Fish (n° 21) et Spadea (n° 29) furent surpris respectivement par Nieminen, Gaudio, Kalovic et Enqvist. Le Français Clément (n° 30) connut la même mésaventure que Schüttler puisqu'il se fit remonter de deux sets à zéro par Davydenko.

Qualifications sans problèmes par contre pour Roddick (n° 1), Agassi (n° 4), Grosjean (n° 9), Srichaphan (n° 13), Schalken (n° 16), Dent (n° 27) et Ginepri (n° 32). Gustavo Kuerten (n° 19), s'est fait une grosse frayeur mais s'est imposé 8/6 au 5e set face au Néerlandais Van Lottum.

Deux surprises importantes dans le tableau féminin : l'élimination des Russes Dementieva (n° 7, 6/1-6/4 contre Jankovic !) et Petrova (n° 10) contre Kapros. Défaites également pour Serna (n° 16) contre la qualifiée italienne Santangelo, Shaughnessy (n° 17) face à la joueuse locale Pratt, Pisnik (n° 26) et Tanasugarn (n° 31) contre Fedak et Granville. Mauresmo (n° 4), Davenport (n° 5), Zvonareva (n° 11), Hantuchova (n° 15), Daniilidou (n° 19), Bovina (n° 21), Maleeva (n° 24), Kuznetsova (n° 30) et Zuluaga (n° 32) sont toutes qualifiées sans trop de problèmes.