Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

La deuxième de Justine

Après une demi-finale époustoufflante, Justine Hénin-Hardenne remporte l'US Open face à Kim Clijsters en finale. Il s'agit du deuxième triomphe en Grand Chelem de la nouvelle... deuxième joueuse mondiale.

Ce tournoi, c'est peut-être vendredi que la Rochefortpise l'a gagné. C'est en tout cas là, certainement, qu'elle aurait pu le perdre. Cette demi-finale ne fut probablement pas parfaite techniquement (à l'image des 69 fautes directes de Justine, dont une quarantaine en coup droit, et de ses 46% de première balle) mais elle fut, émotionnellement, l'une des plus belles rencontres de la saison.

Dans une ambiance digne d'une partie de foot, insufflée par un public chauffé par les multiples contestations de Capriati (contrairement à Serena Williams à Paris, les "sautes d'humeur" de la n° 7 mondiale étaient totalement injustifiées), Justine a été au bout d'elle même pour s'en sortir. Menant 4/1 au premier set, elle se crispa et vit l'Américaine revenir comme une bombe pour mener 6/4-5/3 et servir pour le match. Justine serra la jeu et revint pour empocher le deuxième set 7/5.

De plus en plus émoussée physiquement, la Rochefortoise craqua en début de troisième set et se retrouva vite menée 5/2. Plus personne ne se fit d'illusions sur l'issue du match lorsque les premières crampes apparurent. C'était sans compter sur la force morale acquise par Justine depuis le début de l'année. Elle décida d'attaquer toutes les balles pour écourter l'échange et, devant une Capriati de plus en plus fébrile tant physiquement que mentalement, elle commença à refaire son retard.

Le match se conclut par un tie-break dominé par Hénin. Il avait duré plus de trois heures et l'horloge indiquait une heure du matin. Dans les vestiaires, la Belge fut mise sous perfusion de glucose. A bout aussi bien physiquement que mentalement, elle avait pourtant encore une finale à jouer.

Deuxième finale belgo-belge

Une finale où l'attendait Kim Clijsters, victorieuse quatre heures plus tôt et sans difficulté (6/2-.6/3) de Lindsay Davenport. La Limbourgeoise partait favorite pour ce match étant donné son parcours, remarquable jusque là, et la fatigue de Justine.

Malheureusement, ce fut un remake de Roland-Garros. Clijsters, à nouveau tendue, passa à côté de son début de match. Elle retrouvera ses qualités le temps de quelques jeux pour revenir à égalité et même obtenir deux balles de set à 5/4 mais en vain.

Car Justine, à partir de ce moment, sera intouchable, concluant le premier set deux jeux plus tard pour s'envoler dans le second et, cette fois-ci, ne plus être reprise. Cette finale, gagnée 7/5-6/1, lui permet de prendre la deuxième place et de s'approcher à 330 points de Kim.

La lutte pour la première place sera serrée d'ici la fin de la saison.

Roddick, évidemment

Pas de surprise dans le tableau masculin puisque c'est Andy Roddick qui remporte le tournoi. Ayant dégoûté ses cinq premiers adversaires à cause de son service injouable, on voyait mal qui pouvait l'arrêter.

Il se fit pourtant une énorme frayeur en demi-finale en voyant David Nalbandian remettre ses engagement sans (trop de) difficultés. L'Argentin domina le début de match et obtint même deux balles de match au troisième set avant de le perdre au tie-break et de s'écrouler par la suite.

Dans l'autre partie de tableau, Juan-Carlos Ferrero créait la surprise en dominant successivement Lleyton Hewitt et André Agassi pour atteindre la finale. Grâce à ce résultat, il devenait le deuxième Espagnol (après Moya), à s'emparer de la première place mondiale.

Malheureusement, fatigué par les trois matchs qu'il avait joué les trois jours précédents, il ne trouva pas la faille chez un Andy Roddick au service retrouvé.

Mais, les Américains avaient beau être fier de leur nouveau champion, ils n'avaient pas encore fini d'entendre parler des "chocolate makers" puisque Kirsten Flipkens remporta le tournoi junior. Après sa victoire à Wimbledon, l'Anversoise réalise un superbe doublé qui lui permet de prendre la première place mondiale et de faire un pas quasi-définitif vers le titre de championne du monde.