Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Les Belges à la peine

Alors que Justine Hénin-Hardenne se qualifiait, sans briller, pour le deuxième tour, nos quatre représentants masculins faisaient leur entrée en lice ce mardi. Si la montagne que représentait le choc entre nos deux meilleurs joueurs a accouché d'une souris, Vliegen a loupé le coche contre Kafelnikov. Quant à Christophe Rochus, il est passé à côté de son match une nouvelle fois. Triste bilan donc.

Tout avait pourtant bien commencé pour Kristof Vliegen. Avec son coup droit dévastateur et son service performant (18 aces sur tout le match dont 14 sur les deux premiers sets), il bouscula un Kafelnikov un peu lymphatique. Après le gain du premier set, il poursuivit sa tactique du "tout ou rien" (52 points gagnants mais 59 fautes directes !) jusqu'au tie-break du deuxième. C'est ce moment que choisit le Russe pour serrer le jeu. Décontenancé par cette soudaine résistance, "Fly" (c'est le surnom de Vliegen) força ses coups et se mit donc à rater beaucoup plus. Kafeïnikov pût conclure 7 points à 1.

La physionomie du match changea alors complètement. Diminué par une blessure au dos, Kristof ne fut plus que l'ombre de lui-même dans les deux derniers sets (perdus 6/2-6/2). Néanmoins, ce premier match en Grand Chelem fut riche en enseignements. Le Limbourgeois y a montré de belles qualités mais il lui faudra canaliser son incroyable puissance s'il veut franchir les échelons.

Pas brillants les Rochus

Deux heures plus tard, Xavier Malisse et Olivier Rochus, nos deux meilleurs représentants, entraient sur le même court. Il ne fallut d'ailleurs pas longtemps pour se rendre compte de la différence entre les deux joueurs, sur cette surface tout du moins. Le Courtraisien s'imposa en 1h41 minutes 6/3-6/4-6/2.

Au total des trois sets, Xavier réalisa quarante et un points gagnants contre onze à Olivier (et surtout dix-neuf aces à zéro !). X-man possède assurément une capacité d'accélération que n'a pas Oli. En outre, il semble que l'Auvelaisien entretient une sorte de complexe d'infériorité sur ces surfaces dures face à son aîné, un peu à l'image de Justine face à Kim jusqu'il y a peu.

Christophe, son frère, fait également un blocage sur cette surface. Si le Hollandais John Van Lottum n'est pas le premier venu, il y avait tout de même moyen de faire mieux que cette humiliante défaite 6/0-6/2-6/2. S'il continue à ne se donner à fond que sur terre-battue et sur Rebound Ace, les deux surfaces qu'il préfère, il est certain qu'il n'atteindra jamais cette 50è place mondiale qui reste son objectif.

Justine dans la douleur

Même Justine Hénin ne réalisa pas un grand match hier soir. Il faut bien dire que son adversaire ne lui rappelait pas que de bons souvenirs. C'est en effet contre cette même Aniko Kapros qu'elle avait perdu au premier tour de Roland-Garros l'année passée.

Empruntée dès le début du match, elle ne connut pas trop de problèmes pour contrôler le (très faible) service de la Hongroise mais connut quelques petits problèmes de constance sur son propre engagement (seulement 43% de premier service dans le premier set). Plus décontractée dans la seconde manche, elle s'en sortit 7/5-6/3 en une heure et demi.

Quatre têtes de série féminines n'ont pas résisté à cette deuxième journée. Magdalena Maleeva, n° 10, tomba en deux sets face à la Japonaise Asagoe (déjà vainqueur de Hantuchova à Wimbledon) alors que Bovina (16è) et Pistolesi (21è) furent terrassées par Cervanova et Schaul.

La dernière surprise fut l'élimination d'Alexandra Stevensson des mains de la Française Loit. En fait de surprise, c'est plutôt la confirmation des problèmes que connait l'Américaine en Grand Chelem. En effet, depuis sa demi-finale surprise à Wimbledon en 99 (le tournoi qui l'avait révélée), elle n'a plus franchi le premier tour qu'à quatre reprises en seize participations aux épreuves majeures.

Kuerten éliminé

Les autres favorites n'ont guère connu de difficultés. Capriati (6è), Myskina (7è), Dementieva (11è), Sugiyama (15è), Farina (20è), Dokic (22è), Dechy (23è), Schiavone (29è), Serna (30è), Mikaelian (32è) et Srebotnik (33è) joueront toutes le deuxième tour.

Journée calme aussi pour les hommes puisque Agassi (1re), Roddick (4è), Schüttler (8è), Schalken (12è), Gonzalez (15è), Calleri (19è) le futur adversaire de Malisse, Costa (25è) et Chela (33è) se sont tous qualifiés.

Elimination par contre pour Féliciano Lopez (29è), des mains du Tchèque Stepanek, Mantilla (21è), battu par le géant Croate Karlovic, Spadea (32è) sorti par le Brésilien Saretta et surtout pour Gustavo Kuerten (14è), éliminé à la mort subite, le tie-break de la cinquième manche, par Tursunov, un Russe issu des qualifications.