Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Kim au petit trot

Kim Clijsters ne craignait pas grand chose de son adversaire du premier tour (l'Américaine Liu) et c'est sans forcer son talent qu'elle s'est qualifiée pour le deuxième tour de l'US Open. Pour Els Callens par contre, c'est déjà fini.

Amber Liu n'en est qu'à son troisième tournoi sur le grand circuit. Elle avait déjà reçu une "wild-card" pour l'US Open l'an dernier, ainsi que pour le tournoi de Stanford (il y a un mois) où elle avait, pour la première fois, remporté un match avant de perdre 6/1-6/1 contre... Kim Clijsters.

C'est écrire si cette rencontre face à la numéro un mondiale, lors du premier match de la session de nuit, devant son public de l'US Open, devait revêtir une importance toute particulière pour elle. La Californienne ne fut pourtant pas du tout stressée par l'enjeu, se jettant dans toutes les balles pour prendre le break d'entrée et mener rapidement 2/0. Mais le suspense fut de courte durée, Kim augmentant alors le niveau de son jeu pour conclure 6/3-6/2.

Trop dur pour Els

Si la soirée fut plutôt agréable pour Kim (elle put, après son match, assister à la victoire de Lleyton Hewitt), ce fut loin d'être le cas pour Els Callens. Pas gâtée par le tirage au sort, elle était programmée sur le central pour affronter Lindsay Davenport, troisième tête de série.

Et ce fut un véritable calvaire pour l'Anversoise. L'Américaine, un ton au-dessus dans tous les compartiments du jeu ne lui laissa aucune chance et lui infligea un cinglant 6/1-6/0 en 46 minutes. Il s'agit de la défaite la plus sévère pour Els depuis deux ans.

L'Américaine, qu'on pensait blessée, a donc totalement rassuré ses fans quant à son état de santé. C'est d'ailleurs aussi le cas pour Amélie Mauresmo qui, quelques heures auparavant, n'a laissé que deux jeux à la jeune Indonésienne Angélique Widjaja.

Rubin battue

Chanda Rubin (6e) n'était certes pas considérée comme une vraie favorite pour le titre mais beaucoup pensaient qu'elle serait très dangereuse. Hélas, sa prestation sur le Stadium Arthur Ashe fut désastreuse (46 fautes directes) et c'est sans gloire qu'elle quitta le terrain battue par la Vénézuelienne Vento 6/4-6/4.

Une autre défaite inattendue fut celle de la Russe Krasnoroutskaya, tête de série n° 26. L'Allemande Anca Barna, 66e mondiale, se chargea d'éliminer en trois sets la récente finaliste de l'Open du Canada.

La Grèque Eleni Daniilidou (25e) dut, elle aussi, s'incliner contre la Suissesse Myriam Casanova. Qualifications en revanche pour Hantuchova (9e), Martinez (12e), Zvonareva (13e), Coetzer (14e), Shaughnessy (17e), Petrova (19e), Suarez (24e), Kuznetsova (27e) et Raymond (28e).

Xavier et Olivier

Dans le tableau masculin, la surprise vînt de la défaite de Sébastien Grosjean (9e) face au qualifié paraguayen Ramon Delgado en cinq sets. Le Français a eu pourtant toutes les cartes en main en obtenant deux balles de match au quatrième set , puis en menant 3/0 dans le dernier.

Deux autres têtes de série sont également tombées sur le ciment new-yorkais : Max Mirnyi (18e), battu par le russe Davydenko en quatre sets, et surtout Tommy Robredo(17e), écrasé en trois petits sets par son compatriote Fernando Verdasco, 123e mondial et repêché des qualifications !

Premier tour passé sans casse par contre pour Ferrero (3e), Coria (5e), Verkerk (16e), Ferreira (23e), Fish (24e) et Clément (31e).

Ce soir, nous aurons droit à l'entrée en lice de Justine Hénin-Hardenne et de Christophe Rochus ainsi qu'à la toute première rencontre de Kristof Vliegen dans un tournoi du Grand Chelem (face à Kafeïnikov). Mais le match qui retiendra le plus l'attention des Belges sera évidemment le duel "fratricide" entre Olivier Rochus et Xavier Malisse.