Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Les quarts de finale de L'Iris Cup

Quatre de nos joueuses se sont hissées en quart de finale au Charles-Quint. Les organisateurs ne pouvaient rêver meilleure publicité pour leur tournoi.

Une seule certitude avant de débuter la journée, une Belge au moins se retrouverait en demi-finale puisque Leslie Butkiewicz et Kirsten Flipkens étaient appelées à en découdre à midi.

Butkiewicz sur le fil

Nous arrivons sur le site du tournoi alors que le score est déjà de 4/2 en faveur de Kirsten Flipkens. Leslie Butkiewicz, dont le visage ne laisse que rarement transparaître ses émotions, recolle cependant rapidement au score à 4/4 et, mieux encore, fait le break pour mener 5/4. Sur son service, dont le mouvement semble sortir tout droit des livres tant il est naturel, Leslie se retrouve menée 15/40. Elle sauve ces deux balles de break et finit par s'octroyer la première manche sur sa troisième balle de set.
Kirsten Flipkens, un peu en panne de premières balles, perd d'entrée son service dans le second set. A ce moment du match, elle commet trop de fautes directes et ne semble pas en mesure de gêner Leslie. Cette dernière utilise d'ailleurs au mieux son revers, que ce soit frappé très fort et très plat, slicé en réponse aux magnifiques slices de revers de Kirsten ou encore tout en toucher pour réaliser une amortie parfaite. Leslie semble contrôler le match à sa guise, et s'envole à 5/3 0-40 sur le service de son adversaire. A ce moment là, tout le monde croit le match terminé, sauf Kirsten Flipkens qui profite pleinement d'un léger relâchement de son adversaire. Elle sauve les trois balles de match et prend son jeu de service. Le match change totalement d'âme, c'est désormais Kirsten qui dicte le rythme avec son formidable coup droit et qui balade une Leslie Butkiewicz dont le jeu semble avoir perdu en puissance et en précision. Kirsten réalise le contre-break et prend son service dans la foulée. A 6/5 en sa faveur, elle s'octroie un avantage de 0/40 sur le service de son adversaire. Sur une deuxième balle de service, elle tente le retour gagnant en coup droit. Il termine sa course un bon mètre derrière la ligne de fond. Elle ne le sait pas encore, mais sa chance est passée.
En effet, à partir de ce point là, Leslie est complètement transfigurée. Elle retrouve toute son agressivité et son audace et réalise une série impressionante de douze points d'affilée pour remporter son jeu et le tie-break sur le score sans appel de 7/0.

Feys passe par le chas de l'aiguille

Après ce match de très haut niveau, Debbrich Feys monte sur le terrain avec la ferme intention d'accéder à la première demi-finale de sa carrière. En face d'elle, la Française Emilie Bacquet est tout aussi déterminée. La rencontre débute avec un échange de breaks. Debbrich essaye d'imposer son jeu puissant et à plat, alors qu'Emilie contourne sans cesse son revers pour tenter de prendre l'ascendant en coup droit. La Française parvient d'ailleurs à profiter des trop nombreuses fautes de Debbrich pour se détacher à 3/1. Debbrich recolle néanmoins à 3/3 et commence à ajuster son jeu. Cependant, malgré sa bonne première balle, elle ne parvient pas à gagner ses jeux de service et se retrouve à nouveau à la traîne à 5/3. Elle parvient néanmoins à se sortir de ce mauvais pas, notamment en profitant au maximum de la faiblesse en deuxième balle de la Française, et émerge à 7/5.
Lors du deuxième set, Emilie Bacquet domine totalement le match, elle commet beaucoup moins de fautes directes et utilise au mieux son coup droit. Elle empoche la manche 6/1 sans le moindre problème.
Le troisième set se résume par une succession incroyable de breaks et de contre-breaks. Alors qu'elle domine souvent l'échange, Debbrich n'ose pas aller chercher le point à la volée et Emilie finit par le remporter au prix de quelques défenses spectaculaires. Néanmoins, Debbrich réussit à se détacher à 5/3. Emilie se bat sur tous les points et recolle à 5/5 grâce à une double faute. Debbrich refait le break mais ne parvient toujours pas à conclure sur son service et se retrouve donc embarquée dans un tie-break. Elle parvient rapidement à se détacher à 5-1 et l'emporte 7/2.

Vanhyfte éliminée

Lorsque nous retrouvons Eveline, elle est menée 3/2 avec un break de retard. Son adversaire, la Russe Kondratieva n'a pas de points faibles et est dotée d'une bonne volée et surtout d'un revers à deux mains très efficace lorsque joué long de ligne. Eveline réussit tout de même le contre-break et recolle à trois partout. Fidèle à son schéma de jeu habituel, Evelyne tente de distribuer le jeu du fond du court, en frappant très fort tous ses coups. Toutefois, son grand service semble n'être d'aucun secours aujourd'hui puisqu'elle perd à nouveau sa mise en jeu. A 4/3, elle bénéficie de deux balles de break lors d'un jeu qui s'éternise, mais la Russe, très accrocheuse, ne rompt pas et empoche son jeu et le suivant pour mener 6/3.
Le deuxième set est malheureusement à sens unique. Eveline est rapidement menée 3/0. Pourtant, les échanges sont très disputés, mais la longueur de balle de Kondratieva gêne considérablement notre compatriote. Cette fois, Kondratieva qui n'est plus réellement inquiétée sur son service réalise même un deuxième break pour conclure le match sur le score de 6/3-6/2.
"Elle était meilleure que moi. Et elle jouait très près des lignes. Trop près" nous a confié Eveline, qui n'avait pas perdu le sourire pour autant. Un exemple de sportivité à suivre.