Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Justine et Kim en demi

Bien plus à l'aise que dimanche, nos deux championnes se sont facilement imposées lors de ces quarts de finale. Surprises dans le tableau masculin : Agassi et Moya battus.

C'est Kim qui entama les débats vers12h15 sur le Court Suzanne Lenglen et qui perdit, d'entrée de jeu, son service. Allait-on assister au même scénario catastrophe que face à Maggie Maleeva ? Loin de là, après cette petite mise en jambe, Kim fut tout simplement impériale. Tout le temps agressive, jamais gênée par les balles liftées de Martinez, elle se qualifia assez facilement pour la deuxième fois en demi-finale de Roland-Garros, deux ans après son superbe parcours de 2001.

Justine Hénin-Hardenne suivi la Limbourgeoise un quart d'heure plus tard et entama son match exactement de la même manière : en perdant son service. Chanda Rubin, 8è mondial, savait qu'elle devait attaquer toutes les balles pour rendre la vie difficile à la Belge et elle appliqua cette tactique à merveille. Heureusement pour Juju, cette tactique fit aussi commettre beaucoup de fautes à l'Américaine.

On assista alors à un match plaisant où les deux joueuses tentèrent tour à tour d'imposer leur domination sur les échanges. A ce petit jeu là, c'est Justine qui se montra plus tranchante et plus efficace et elle put conclure en deux sets assez courts (6/3.6/2)

Williams impressionnante.

Avec cette qualité de jeu, la Rochefortoise pourrait aller loin, très loin même. Mais pour cela, il faudra vaincre la surpuissante Serena Williams. L'Américaine a une fois plus fait la preuve de son étonnante forme physique. Certes, il y avait face à elle une Amélie Mauresmo tendue par l'évènement comme à chaque fois qu'elle doit jouer un grand match sur "son" central. Mais personne, et surtout pas les spectateurs qui espéraient tous que leur joueuse allait répéter son exploit de Rome, ne pouvaient imaginer que la n°1 mondiale jouerait à un tel niveau. En à peine plus d'une heure, le match était plié devant un public médusé par l'ampleur de la défaite (6/1-6/2).
Avec cette victoire, Serena se place en grande favorite pour la demi-finale face à Justine Hénin-Hardenne. Mais n'est-ce pas une bonne chose pour notre compatriote dont on sait qu'elle aime jouer en perf ? Réponse jeudi après-midi.

L'adversaire de Kim sera moins prestigieuse mais elle aurait tort de la sous-estimer. Nadia Petrova (puisque c'est elle dont il s'agit) possède les armes qui peuvent gêner la Limbourgeoise. A commencer par un service canon qui n'a rien à envier à celui des sœurs Williams. La Russe l'a une nouvelle fois prouvé lors de son quart de finale où elle est venue à bout de la résistance physique de sa compatriote Vera Zvonareva en 3 sets (6/1-4/6-6/3). Même pas classée tête de série Petrova jouera jeudi sa première demi-finale en Grand Chelem et montera sur le Court Central avec un moral gonflé à bloc. Pour la vaincre, il faudra certainement que Kim serve avec la même performance que contre Martinez et qu'elle empêche la Russe de rentrer dans le court (et dans le match) en ne lui donnant jamais l'occasion d'attaquer.

Agassi, c'est fini

Malgré la passion que lui voue le public français, André Agassi n'a pas su se qualifier pour les demi-finales. La faute du petit Argentin Coria, redoutable de malice (ah, ces amorties !) et d'efficacité (frappes longues, courses rapides, service solide). Coria, 21 ans, s'est affirmé comme un maître de la terre battue cette saison après une finale à Monte-Carlo et un titre à Hambourg. Il a prouvé hier qu'il serait à surveiller de très près pour la suite du tournoi.

Pour Agassi, c'était peut-être sa dernière chance de remporter Roland-Garros. Il sera peut-être encore présent l'année prochaine mais à quel niveau ?

En demi-finale, Guillermo Coria rencontrera... Martin Verkerk ! L'étonnant Hollandais qui joue son premier Roland-Garros s'est débarrassé de Carlos Moya, un des grands favoris, au bout d'un marathon de près de quatre heures terminé 8/6 au cinquième. Serveur surpuissant (il a planté 27 aces hier, 97 depuis le début du tournoi !), il possède en outre un jeu très complet, axé sur l'offensive. Son arrivée sur le circuit fut lente mais progressive et ce n'est que l'an dernier, à 23 ans, qu'il réussit ses premières performances dans les tournois ATP (un quart à Indianapolis).

Cette année, il passa à la vitesse supérieure en remportant son premier titre à Milan avant d'atteindre les quarts de finale à Hambourg (Masters Series) et les demis à Sankt Polten. Malgré ses qualités offensives, il dit s'exprimer le mieux sur la terre-battue et on le comprend au vu des résultats engrangés ces quatre dernières semaines. Est-ce que cela peut suffire à faire de lui le premier attaquant à remporter Roland-Garros depuis Yannick Noah il y a 20 ans ? Rien n'est impossible.