Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Nalbandian battu

Au bout d'un nouveau match marathon, l'un des favoris argentin, David Nalbandian, n° 8, dût laisser la victoire au qualifié français Nicolas Coutelot. Pas brillant dans le jeu, il ne le fut pas non plus dans la défaite.

Après avoir réussi à remonter de deux sets à zéro, Nalbandian paya ses efforts dans le cinquième set où le Français se détacha rapidement. Nerveux, l'Argentin jetait sa raquette sur chaque points perdus et en cassa d'ailleurs deux, ce qui lui valu un avertissement de l'arbitre. A 30/0, alors que le Français servait pour le match à 5/1, Nalbandian cassa une troisième raquette. Le Français réclama auprès du juge de chaise qu'il lui inflige un point de pénalité, comme le stipule le règlement, lui offrant ainsi trois balles de matchs. L'arbitre coupa court à la contestation en refusant mais ça ne suffit pas à sauver le bouillant Argentin qui s'inclina trois points plus tard.
Lors de la poignée de main, une discussion animée s'engagea entre les deux hommes. Visiblement très en colère, le 8è joueur mondial refusa d'écouter les explications de son adversaire et sortit sous les huées du public.

Clijsters sans problème

Un peu moins à l'aise que lors du premier tour, Kim Clijsters n'a toutefois pas connu de problème pour se qualifier pour les seizièmes. L'Allemande Weïngartner lui a, il est vrai, grandement facilité la tâche en commettant un nombre incalculable de fautes directes. Au 3è tour, les choses sérieuses commenceront puisqu'elle devra affronter la dangereuse Argentine Paola Suarez (n°30).

La surprise du jour (mais est-ce une surprise ?) est l'élimination de la Serbe Jelena Dokic, 10è tête de série, des mains de la Slovène Pisnik. Deux autres têtes de série tombèrent dans le tableau féminin. Il s'agit de la Russe Bovina (n° 20), battue par l'Italienne Grande et l'Italienne Schiavone, n° 32, sortie par la qualifiée ukrainienne Julia Vakulenko.

Le central crût un moment assister à une énorme surprise lorsque Venus Williams se fit prendre le 2è set par l'Australienne Evie Dominikovic, une cogneuse au service dévastateur qui fêtait justement son 23è anniversaire. L'Américaine serra toutefois le jeu pour conclure 6/2.

Pas de soucis en revanche pour Lindsay Davenport face à l'Ouzbek Tulyaganova de même que pour Jennifer Capriati qui ruina les espoirs (en deux sets secs 6/3-6/0) que le public français plaçait en la jeune Marion Bartoli.

Kuerten impressionnant

Ledit public français n'eut d'ailleurs pas souvent l'occasion de se réjouir ce jeudi. Outre la belle victoire de Coutelot, il put admirer la forme de Clément mais dût se résoudre à voir le chef de file du clan Français, Sébastien Grosjean, se faire dominer en 3 sets par l'Espagnol Vicente.

Les Ibères furent d'ailleurs à la fête puisque Ferrero (sur abandon du Chilien Massu), Mantilla et Robredo se qualifièrent assez facilement. Qualification aussi, mais à nouveau dans la douleur, du tenant du titre Albert Costa, poussé au 5è set par le Tchèque Stepanek.

Hewitt (sans briller), Schalken, Gonzalez et Henman continuent aussi leurs parcours mais le plus impressionnant fut Gustavo Kuerten qui ne laissa que 2 jeux (6/1-6/0-6/1) au pauvre Marocain Hicham Arazi, loin de son meilleur niveau, il est vrai.