Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Federer et Corretja sortis !

Les Belges s’en tirent bien

Le premier est un jeune pétri de talent et outsider de premier choix pour le tournoi au vu de ses récents résultats, le deuxième est un vieux briscard du circuit, tenace et plus intelligent que talentueux mais sa carrière est, à coups sûrs, derrière lui. Ils n’ont donc pas grand chose en commun si ce n’est qu’ils sont les premiers éliminés de marque du tournoi.

Avec trois victoires depuis le début de la saison, dont un sur terre à Munich, et une finale en Masters Series (Rome), Roger Federer est au top de sa forme et ne demandait qu’une chose : traduire cette réussite en Grand Chelem. Ce ne sera pas pour cette fois puisqu’il s’est fait sortir d’entrée et en trois sets (7/6-6/2-7/6) par le Péruvien Luis Horna. Ce sud-américain (vous étiez prévenu qu’on entendrait souvent parler de ce continent pendant ces deux semaines !) ressemblant assez bien à l’ancien joueur autrichien Horst Skoff, tant par le physique que par le jeu, possède un coup droit dévastateur et un jeu de jambes très précis. Il avait, ce lundi, en outre, une rage de vaincre qui faisait défaut au Suisse.

Cette envie de bien faire semble s’éloigner également de Alex Corretja. Le sympathique Espagnol aura connu un jour sans comme on n’aime pas en connaître. Mené dans le premier set face à son compatriote Galo Blanco, il trouvera alors la force de remonter son break et de remporter le premier set 7/5 avant d’enchaîner pour mener 3/0 dans le deuxième. Mais c’est un effort qu’il payera cher puisqu’il va perdre les treize jeux suivants pour se retrouver mené deux manches à une. Malgré une belle résistance dans la 4è, il devra concéder la victoire à son copain Blanco.

Serena et Agassi sans soucis

La première journée commence traditionnellement par l’entrée en piste de la première tête de série du tableau féminin. C’est donc Serena Williams qui ouvrit le bal et qui envoya valser Barbara Rittner, son adversaire, en moins d’une heure. Les autres qualifiées importantes du jour sont Amélie Mauresmo, Chanda Rubin, Daniela Hantuchova, Anastasia Myskina et Patty Schnyder qui sont toutes passées au second tour sans trop de problèmes. Ce ne sera par contre pas le cas de la lauréate de 2000, Mary Pierce. Très souvent absente du circuit ces deux dernières années, elle accusait une évidente surcharge pondérale et l’Argentine Clarisa Fernandez, demi-finaliste l’an passée, ne se fit pas prier pas pour lui infliger une cinglante défaite 6/3-6/2.

Chez les hommes, André Agassi a fait une entrée remarquée en battant en trois petits sets le Slovaque Beck. Guillermo Coria, James Blake, Younes El Aynaoui, Jiri Novak et Yevgeni Kafeïnikov ont également été expéditifs au contraire de Carlos Moya et de Juan Igniacio Chela qui ont eu du mal à se défaire respectivement du lucky loser italien Volandri et du Français Saulnier. A noter tout de même, la défaite de Srichaphan, tête de série n°10 mais pas vraiment spécialiste de la surface, des mains de Dominik Hrbaty, ainsi que l’abandon de Marcelo Rios dans le deuxième set du match qui l’opposait au jeune Croate Mario Ancic.

Hénin sans convaincre, Malisse se rassure

Ce premier jour marquait également l’entrée en matière de Justine Hénin-Hardenne. Un premier tour qu’on attendait facile face à une joueuse qu’elle n’a eu aucun mal à dominer en Fed Cup il y a un mois. Pourtant, dés le début, on sentit Juju un peu crispée et elle dut un peu se faire violence pour remonter un break de retard et empocher la première manche 6/3. On crut même que le cauchemar de l’année passée allait se répéter lorsque Justine, toujours aussi timorée, se retrouva menée 5/3 dans la deuxième manche. A nouveau, elle haussa le niveau de son jeu (preuve que ce n’est plus la même joueuse qu’il y a un an) pour s’en sortir 7/5. Le principal est fait pour la Belge mais il faut espérer qu’elle sera plus décontractée avant d’aborder les prochains matchs.

Xavier Malisse avait également de quoi être nerveux à l’entame de sa confrontation avec le dangereux qualifié espagnol Alex Calatrava. Il se sortit pourtant parfaitement de ce piège et remporta le match en trois sets. Le grand Malisse est-il de retour ? Pour Christophe Rochus en tout cas, la réponse est OUI. Sorti des qualifications, il franchit le premier tour face au Chilien Gamonal en ayant connu des difficultés que dans le premier set.

Pour les vétérans Dick Norman et Els Callens, par contre, c’est déjà la fin. Dick s’est battu comme un beau diable mais a dû s’incliner au 5è set face au Hollandais Van Lottum tandis que Els galvauda une avance de 2/0 dans le premier set et de 3/0 dans le second avant de se faire sortir 7/6-6/3 par la Slovaque Cervanova.

Aujourd’hui, entrée en lice de Venus Williams, Jennifer Capriati, Lindsay Davenport, Lleyton Hewitt, Albert Costa , Juan-Carlos Ferrero, Gustavo Kuerten et bien évidemment de Kim Clijsters et Olivier Rochus.