Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Interview de Debbrich Feys

S'il y a une joueuse que vous ne verrez jamais crier ou jeter sa raquette sur un court, c'est Debbrich Feys. La joueuse de Deinze est, il est vrai, d'un calme naturel qui lui donne d'ailleurs parfois du mal à "tuer un match". C'est avec cette même gentillesse qu'elle a accepté de nous accorder une interview.

Tu as un prénom assez peu courant, d'où provient-il ?

Ca vient du nord des Pays-Bas, de la Frise plus exactement.

Ta famille est-elle originaire de cette région ?

Non, mes parents y sont allés en vacances alors que ma mère était enceinte. Ils ont entendu ce prénom et, comme ils l'aimaient bien, ils ont décidé de m'appeler Debbrich.

Parlons un peu de tennis, tout d'abord, félicitations pour ton match.

Merci

Comment analyses-tu cette victoire ? (ndlr : Debbrich a gagné 7/5-7/5)

C'était un match très difficile. Elle se déplaçait vraiment bien et remettait vraiment tout.

Les conditions n'étaient pas idéales non plus.

Non, il y avait beaucoup de vent, c'était vraiment difficile de jouer.

Tu connaissais ton adversaire ?

Non, je n'avais ne l'avais jamais rencontrée.

Pourtant, tu semblais avoir une tactique bien établie dès le début. On avait l'impression que tu savais comment jouer pour l'embêter.

Je l'avais vue jouer le premier jour et aussi durant les qualifications. Je savais donc qu'il fallait que je l'attaque beaucoup.

Ton jeu est tourné vers l'offensive, tu viens très souvent au filet. Tu as toujours joué comme cela?

J'ai toujours joué en attaquant, oui.

Mardi, pourtant, tu es montée moins souvent.

Roig, mon adversaire du premier tour, a un jeu un peu similaire au mien. Hier (ndlr: mardi), c'était donc un peu "tout ou rien". Il y a eu beaucoup d'erreurs directes. Aujourd'hui, par contre, mon adversaire ne faisait absolument rien elle-même. C'était à moi de faire le jeu, d'aller chercher les points.

Lors de ce premier match, tu menais assez largement 5/1 au premier set mais tu as finalement eu besoin de plus de deux heures pour t'en sortir. Que s'est-il passé ?

J'ai commencé à jouer plus lentement et, du coup, je l'ai laissée revenir dans le match.

Tu es encore assez peu connue du public. La "star" du tournoi, c'est Kirsten Flipkens. Les organisateurs la font jouer à dix-huit heures devant un maximum de monde. Toi, tu dois jouer à midi devant une dizaine de personnes alors que tu es mieux classée. Ca ne te dérange pas ?

Non, midi ou dix-huit heures, c'est la même chose pour moi. Ca m'est égal de rester dans l'ombre. En plus, comme je dois encore jouer un double (ndlr: qu'elle a remporté en trois sets), c'est normal que je joue mon simple si tôt.

Justement, tu joues beaucoup de double. C'est quelque chose d'important pour toi ?

Le simple est plus important évidemment. Mais j'aime bien le double, c'est sympa.

Et ça permet aussi d'entraîner ta volée ?

C'est vrai, oui.

A quel âge as-tu commencé le tennis ?

J'ai débuté à huit ans, je jouais une heure par semaine. Au début, je faisais aussi de la gymnastique et du trampoline. J'ai choisi de me concentrer sur le tennis un an plus tard. Ensuite, je suis entrée au Centre VTV où je suis restée quatre ans. Depuis septembre, je suis passée professionnelle et je suis suivie par un coach privé, Luc Vandamme.

Quel était ton meilleur classement en junior ?

J'ai été 60è mondiale. J'ai joué dans cette catégorie jusqu'à mes 17 ans et j'ai terminé par les qualifications de Wimbledon.

Quel est ton objectif pour les mois à venir ?

Je voulais être dans le top 500 avant septembre. J'y suis déjà mais j'ai quelques point à défendre à Coxyde et Westende donc il faut que je gagne encore quelque matchs pour être sûre de conserver ce classement. Terminer 450è serait donc pas mal cette année. L'année prochaine, j'aimerais bien aux environs de la 250è - 300è place .

C'est pour ça que tu joues plus de $25.000 depuis quelques mois ?

Oui, pour progresser le plus vite possible.

Mais n'est-ce pas plus difficile ?

Bien sûr. J'ai disputé les quarts de finale à Coxyde l'année passée, j'y suis de nouveau cette semaine, c'est sûr que c'est plus excitant que de perdre au premier ou au deuxième tour dans les tournois plus importants. Cela dit, les $25.000 rapportent plus de points et d'argent donc...