Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Le monde des $10.000

Luc Vanhyfte est le père de la joueuse Eveline Vanhyfte et il l'accompagne sur le circuit. Nous correspondons avec lui depuis quelques semaines et il a eu la gentillesse de nous écrire un compte rendu d'un tournoi en Croatie joué par sa fille.
Un document exclusif sur la vie dans les petits tournois.

Hvar est une île située à deux heures de ferry de Split, en Croatie.
En ce mois d'avril 2003, cinq $10.000 sont organisés en Croatie : Makarska, Cavtat, Dubrovnik dans le sud, Hvar et ensuite Pula dans le nord. Le transport des joueuses y est organisé.
Après Athènes et Antalya, j'ai choisi le tournoi de Hvar car le temps y est presque toujours beau (malgré un vent froid à cette période).
Dans tous ces tournois, il y a un tableau de qualifications de 128 joueuses (ce qui n'est pas favorable à Eveline vu son classement de 588e mondiale). Elle était tête de série et bénéficiait donc d'un bye au premier tour. Malheureusement, avant son premier match, il n'y avait pas un seul terrain pour s'échauffer (c'était vraiment un problème là-bas). Du coup, Eveline a perdu (5/7-6/2-3/6) contre Emilie Bacquet, une fille qui était en Croatie depuis quelques temps déjà.
Le match était très agréable à suivre et Eveline s'est bien battue en remportant le deuxième set 6/2. Au troisième, elle est aussi revenue de 1/5 à 3/5 et 15/40 mais c'était trop tard. Emilie s'est montrée très motivée, très agressive. Je lui tire mon chapeau.

Pas de points WTA mais de l'expérience engrangée

Pas de points WTA donc, ni d'argent. Eveline a profité de la semaine passée là-bas pour s'entraîner avec de bonnes joueuses et nouer des contacts (avec d'autres filles pour jouer en double ou avec des gens de là-bas pour pouvoir être hébergée gratuitement).
Au niveau sportif, c'était un échec. Le tennis est très dur. Mais c'est comme dans la vie, l'expérience acquise peut être importante. Surtout qu'on a pu discuter avec certaines autres joueuses, des filles matures et intelligentes, pour pouvoir relativiser tout ça (même si elles sont en minorité).

Pour passer le temps, et parce que j'ai la passion du tennis, j'ai suivi des matchs intéressants, en simple et en double, comme ceux de Gerards et De Vries (NDLR : elles ont perdu au premier tour après être sorties des qualifications).
En double, Senoglu et Ulhirova (qui ont fait des études ensemble aux Etats-Unis) ont perdu face à Navratilova et Mucarova (plus expérimentées). En simple, la finale a été un combat entre deux joueuses croates : Krzelj (très puissante) et Ozegovic (une joueuse très élégante qui était issue des qualifications). La puissance de la première a prévalu sur l'intelligence et la finesse de la seconde.

A partir du 4 mai, Eveline va disputer les interclubs à Poitiers pendant 5 week-ends. Elle est première joueuse (d'une équipe de 5) en deuxième nationale française. Eveline y est très respectée (pour son tennis et pour son comportement). Elle peut avoir tout là-bas : des raquettes, des vêtements, l'hébergement toute l'année, une voiture pour jouer les tournois en France alors qu'en Belgique, elle devait s'acheter ses raquettes elle-même. Ce n'est pas normal et les dirigeants devraient tenir compte de tout ça.

Evelyne aurait besoin d'un coach pour faire une évaluation de temps en temps et aussi pour optimiser son calendrier. Par exemple, son classement lui permettait de jouer à Bol, un $170.000 pas loin de Hvar qui se disputait la semaine suivante.