Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Interview de Kim (23/01)

Traduction libre de l'interview de Kim suite à sa défaite en demi-finale. La version anglaise peut être consultée sur le site officiel de l'Australian Open.

Q. Deux doubles fautes à un moment important? Etait-ce le stress? Que s'est-il passé?
Kim: Non, je me sentais bien, même dans ce jeu. Ces deux doubles fautes sont sans doute la seule chose que je regrette un peu. Je ne sais pas si je changerais quelque chose à ma manière de jouer quand je menais. Je pense qu'elle a juste commencé à jouer de manière beaucoup plus agressive et elle n'a presque plus commis de fautes directes, au contraire du début de set.
Q. Etait-ce difficile pour vous de hausser votre niveau de jeu quand elle y est parvenue?
Kim: Et bien, c'est très difficile de la battre quand elle joue son meilleur tennis. Et c'est ce qu'elle a fait à la fin du match. Elle n'a lâché aucun point. Elle frappait tout un peu plus fort et plus près des lignes. Mais j'ai continué à me battre, je ne peux rien me reprocher. J'ai continué à me battre et à m'accrocher. Ce n'était tout simplement pas assez en fin de match.
Q. Est-ce que la longue interruption pour soin vous a déconcentrée?
Kim: Non, j'ai d'ailleurs remporté les jeux suivants. Mais c'est toujours mieux, pour les spectateurs aussi, quand vous savez que le match peut continuer. Mais je crois qu'elle avait des ampoules. Je pense que cela peut être très douloureux. Si vous en avez, il faut les soigner.
Q. C'est une évidence, vous devez être très déçue de cette défaite. Qu'avez-vous pensé sur le moment même?
Kim: Je ne sais pas. Evidemment, je suis déçue parce que j'étais proche de la victoire. Mais d'un autre côté, j'ai tout donné. Et j'étais vraiment très proche de la victoire. Sur les balles de match elle a simplement produit de magnifiques coups. C'est décevant, mais je ne vais pas me décourager, il y a un prochain tournoi, d'ailleurs mon prochain tournoi est celui d'Anvers. Je suis impatiente d'y participer et de jouer devant le public belge.
Q. Avez-vous l'impression d'avoir été dépassée à la fin du match?
Kim: Elle jouait vraiment bien, elle était beaucoup plus agressive. J'aurais juste pu servir un peu plus de premières balles, pour avoir l'avantage en début de point. Mais elle retourne tellement bien. C'est pour ça qu'elle est numéro 1.
Q. Vous a-t-elle dit quelque chose après?
Kim: Nous avons toujours été courtoises l'une envers l'autre. J'ai beaucoup de respect pour toutes les joueuses. Je ne me souviens pas de ce qu'elle m'a dit. Mais je l'ai félicitée, je lui ai dit qu'elle méritait sa victoire.
Q. Tout le monde pense que vous vous approchez du niveau des Williams. Comment faites-vous?
Kim: Je ne sais pas, je crois que c'est un ensemble d'éléments. L'expérience et le travail, je crois. C'est ma quatrième ou cinquième année sur le circuit. Vous apprenez quelque chose lors de chaque match. Je suis devenue plus régulière, je pense que c'est en régularité que j'ai le plus progressé..
Q. Vous avez joué Venus et Serena. Qui est la plus difficile à battre?
Kim: Elles sont toutes les deux très fortes. Elles ont des points forts différents. Serena sert mieux que Venus je crois, notamment en deuxième balle. Contre Venus vous pouvez prendre un petit avantage sur son deuxième service. Mais Venus est très très forte et c'est une grande compétitrice. Elle se déplace bien. C'est difficile de dire qui est la meilleure ou qui joue le mieux car elles jouent toutes les deux très bien.
Q. A propos du match, vu de l'extérieur il semble que c'est vous qui avez perdu le match et pas Serena qui l'a gagné. Etiez-vous nerveuse?
Kim: Non, pas du tout. Comme je l'ai dit, je crois qu'elle a commencé à faire beaucoup plus de points gagnants qu'au début du set, quand je menais 5/1.
Q. Venus et Serena en ont un peu ras-le-bol des questions sur la différence de niveau entre elles et les autres.
Kim : Moi aussi en fait..
Q. Est-ce que le match d'aujourd'hui démontre que la différence n'est pas si grande?
Kim: Non, elle n'est pas si grande et je crois qu'elles se savent aussi. Vous posez cette question une fois chacun, mais nous, nous devons à chaque fois répondre. L'autre jour on en rigolait dans les vestiaires. Elle disait qu'elle en avait marre de ces questions. Je lui ai répondu "Pourquoi pas les boycotter?". Mais bon, ce match et d'autres matchs avant ça montrnt que d'autres joueuses se rapprochent d'elles, pas seulement moi.
Q. Avez-vous des douleurs après tous ces grands écarts?
Kim: Aucune.
Q. Que ressentez-vous devant le soutien du public australien?
Kim: C'est fantastique. Même si j'ai perdu aujourd'hui, j'ai vraiment apprécié chaque moment passé devant le public. Il m'a même procuré plus de plaisir que dans d'autres matchs. Un grand match sur le court central en Grand Chelem: c'est une sensation extraordinaire, même si j'ai perdu. Je me suis bien amusée..
Q. On parle d'une équipe de double Agassi-Graf, qu'en est-il de Clijsters-Hewitt?
Kim: On a déjà joué ensemble. Je crois qu'on a été en quarts à Roland-Garros et en finale à Wimbledon. Je crois que si Steffi jouait encore en simple, elle ne jouerait pas en mixte. Mais qui sait. Peut-être que lorsque nos carrières seront moins trépidantes on jouera ensemble. J'aime le double mixte. C'est très gai, très relaxant. Et j'ai un bon partenaire.
Q. Vous avez eu deux balles de match. Les joueriez-vous différemment avec le recul?
Kim: Non. Elle a pris des risques. Elle est venue chercher le point au filet. C'est elle qui a été chercher le point, elle l'a bien mérité.
Q. Avez-vous senti le match vous échapper à un moment?
Kim: Pas vraiment. J'ai bien senti qu'elle essayait de revenir et qu'elle frappait les balles avec plus d'agressivité et qu'elle ne faisait plus d'erreurs directes à la fin. Mais je ne pouvais que m'incliner devant ça. C'est pour cela qu'elle est numéro 1. C'est pour cela qu'elle a gagné les trois derniers tournois du Grand Chelem.
Q. Cet hiver vous avez du faire de la rééducation pour votre épaule. Etes-vous débarassée du problème?
Kim: Je continue à faire des exercices. C'est peut-être moins strict que l'an dernier mais j'y passe toujours beaucoup de temps. Je faus mes exercices un jour et le lendemain je me repose. Mais je continue à faire mes exercices 4 ou 5 fois par semaine. Tant que je joue au tennis, je dois continuer à les faire. Je ne peux pas m'arrêter quand je sens que cela va mieux car cela revient très vite. C'ets parfois un peu ennuyant, mais je dois le faire. Je dois juste me dire que c'est pour que je puisse jouer au tennis. Sinon, je ne les ferais pas.